Le consortium chinois choisi pour l'aéroport de Toulouse-Macron

jeudi 4 décembre 2014 20h32
 

PARIS, 4 décembre (Reuters) - Le consortium formé par le groupe canadien SNC-Lavalin et trois investisseurs chinois a été retenu pour le rachat de près de la moitié du capital de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, annonce le ministre de l'Economie Emmanuel Macron dans un entretien à La Dépêche du Midi.

Ce consortium réunit pour la partie chinoise l'aéroport de Shenzen, Shandong Hi-Speed Group et le FPAM Group, va acquérir 49,9% du capital de l'aéroport, ajoute le quotidien à paraître vendredi.

"Nous avons cédé cette participation pour un montant de 308 millions d'euros", précise le ministre dans l'interview.

Ce consortium était en concurrence avec le groupe Aéroports de Paris allié à l'assureur Predica, le groupe de BTP et de concessions Vinci associé à la Caisse des dépôts et à EDF, et le fonds d'investissements Cube Infrastructure.

Bercy n'était pas joignable dans l'immédiat. (Gregory Blachier, édité par Cyril Altmeyer)