GSK renonce à la cession de médicaments anciens

jeudi 4 décembre 2014 17h35
 

LONDRES, 4 décembre (Reuters) - GlaxoSmithKline a annoncé jeudi qu'il ne vendrait pas un portefeuille de médicaments anciens commercialisés en Amérique du Nord, après examen des offres des repreneurs intéressés.

"La société a étudié toutes les offres reçues et a conclu, en conformité avec son critère primordial de maximisation de la valeur pour l'actionnaire, de ne pas poursuivre la cession de ces produits", explique le groupe pharmaceutique dans un communiqué.

Des sources proches du dossier avaient dit en octobre à Reuters que GSK sollicitait des offres fermes d'ici novembre pour le rachat d'une série de médicaments anciens, dont la valeur totale était estimée à plus de 2,5 milliards d'euros et dont la cession devait se faire par zones géographiques. (Ben Hirschler, Wilfrid Exbrayat pour le service français)