Sanofi ne commente pas des accusations de corruption aux US

jeudi 4 décembre 2014 09h45
 

PARIS, 4 décembre (Reuters) - Sanofi n'a pas souhaité commenter jeudi des informations de presse selon lesquelles une plainte déposée aux Etats-Unis par une ancienne salariée du groupe pharmaceutique l'accuse d'avoir payé 34 millions de dollars de pots-de-vin à des médecins, des pharmacies et des hôpitaux pour voir ses traitements du diabète prescrits.

Selon CNBC, une plainte a été déposée à Newark (New Jersey) contre plusieurs responsables du groupe, parmi lesquels l'ex-directeur général de Sanofi, Chris Viehbacher, limogé fin octobre.

Toujours selon les informations de CNBC, Diane Ponte, 53 ans, a porté plainte après avoir été licenciée pour avoir selon elle révélé un système de financement de pots-de-vin.

Un porte-parole de Sanofi a indiqué dans une déclaration transmise par courrier électronique que le groupe ne commentait pas les contentieux. Chris Viehbacher n'a pas pu être joint dans l'immédiat.

Dans le diabète, branche cruciale de Sanofi dont elle représente plus d'un cinquième des ventes, le groupe a pronostiqué en novembre un chiffre d'affaires global "stable ou en légère progression entre 2015 et 2018", prévision jugée décevante par certains analystes.

Vers 9h45, le titre Sanofi cédait 0,7% à 77,34 euros. (Natalie Huet, Benjamin Mallet pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)