Le Brésil relève ses taux d'intérêt

mercredi 3 décembre 2014 23h52
 

BRASILIA, 3 décembre (Reuters) - La banque centrale brésilienne a annoncé mercredi relever son principal taux directeur de 50 points de base pour le porter à 11,75%.

L'objectif de cette tentative de resserrement monétaire est de combattre une inflation élevée et d'aider le gouvernement de la présidente Dilma Rousseff à regagner la confiance des investisseurs.

La décision de relever des taux d'intérêt déjà parmi les plus élevés au monde a été prise à l'unanimité par les responsables de politique monétaire de la banque centrale

L'économie brésilienne est sortie péniblement d'une brève récession, affichant une croissance de 0,1% au troisième trimestre par rapport aux trois mois précédents, montrent les statistiques officielles publiées la semaine dernière.

Au deuxième trimestre, le produit intérieur brut (PIB) avait diminué de 0,6% après une baisse de 0,2% sur janvier-mars, faisant entrer la première économie d'Amérique latine en récession.

L'économie du Brésil a déçu depuis 2011 avec une croissance plus de deux fois plus faible que sa moyenne annuelle de la décennie précédente. La demande mondiale de matières premières a baissé, l'inflation est restée résolument élevée et le sentiment des investisseurs s'est dégradé en raison des interventions répétées, souvent imprévisibles, de l'Etat dans le secteur privé.

Les économistes se montrent pessimistes sur les perspectives pour les années à venir. Outre les coupes budgétaires et les hausses d'impôts envisagées par le nouveau gouvernement de Dilma Rousseff, les marchés s'attendent à ce que de grands projets d'infrastructures soient ralentis ou revus à la baisse en raison notamment d'une enquête pour corruption sur la société pétrolière publique Petrobras (Alonso Soto; Patrick Vignal pour le service français)