December 2, 2014 / 4:58 PM / 3 years ago

LEAD 2-Vale veut mettre en Bourse une part de ses métaux de base

3 MINUTES DE LECTURE

(Actualisé avec part du capital, détails, cours de Bourse)

par Lucas Iberico Lozada

NEW YORK/VANCOUVER/TORONTO, 2 décembre (Reuters) - Le groupe minier brésilien Vale envisage de coter en Bourse 30 à 40% de ses activités dans les métaux de base, a déclaré mardi son PDG Murilo Ferreira.

"Vale envisage une introduction en Bourse d'une part minoritaire de sa division de métaux de base si les conditions de marché sont satisfaisantes", a-t-il annoncé lors d'une journée investisseurs à New York.

"Nous ne ferons pas cette introduction en Bourse à tout prix, il s'agit d'obtenir un prix équitable", a-t-il ajouté, avant d'évoquer plus tard une cession de "30 à 40%" de la division.

Murilo Ferreira a dit que le groupe était en discussions avec des investisseurs et que si la cotation se faisait, se serait probablement d'abord à Toronto, confirmant ainsi des informations publiées par Reuters lundi soir.

Deux sources au fait du dossier avaient indiqué que le groupe brésilien voulait probablement une double cotation à Toronto et Londres pour lever des capitaux visant à financer des projets dans un contexte de chute des cours du minerai de fer.

Vale doit prendre une décision d'ici août 2015.

Selon des analystes cités dans la presse brésilienne, la division des métaux de base pourrait valoir entre 28 et 35 milliards de dollars (22-28 milliards d'euros).

Les cours du minerai de fer ont chuté de 50% depuis le début de l'année, à 69,70 dollars la tonne actuellement, en raison principalement d'une diminution de la demande en provenance de Chine. Or Vale tire environ 80% de ses profits de ce produit.

UBS estime qu'il en coûte 67 dollars au groupe brésilien pour produire une tonne de minerai de fer et l'acheminer en Chine.

Dans un communiqué séparé, Vale a dit avoir revu à la baisse sa prévision d'investissements pour 2015, à 10,2 milliards de dollars au lieu de 12,5 milliards précédemment.

En août, le groupe australien BHP Billiton avait lui aussi annoncé un projet de scission qui concernait ses actifs dans l'aluminium, le manganèse et le nickel.

La division métaux de base de Vale comprend principalement des actifs dans le nickel hérités du rachat en 2006 du canadien Inco qui était alors le deuxième producteur mondial de ce métal entrant dans la fabrication de l'acier inoxydable.

Le directeur financier de Vale, Luciano Siani, a valorisé cette opération potentielle entre 30 et 35 milliards de dollars.

L'action Vale a perdu 2,4% en Bourse de Sao Paulo . (Patrick Vignal, Claude Chendjou et Véronique Tison pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below