Pétrole-La production de l'Opep a baissé en novembre

mardi 2 décembre 2014 16h32
 

LONDRES, 2 décembre (Reuters) - La production de pétrole de l'Opep a diminué de 340.000 barils par jour (bpj) en novembre mais cette baisse est due principalement à un ralentissement des livraisons libyennes et non à une volonté de soutenir les cours du brut, montre une enquête Reuters mardi.

Lors d'une réunion jeudi dernier, le cartel s'est prononcé contre des baisses de production en dépit de la chute des cours, tombés lundi à leur plus bas niveau depuis 2009.

En novembre, la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole a été de 30,30 millions de bpj en moyenne, contre 30,64 millions (révisé) en octobre, montre l'enquête effectuée à partir de données et d'informations de l'Opep, de compagnies pétrolières et de consultants.

Cette baisse est la deuxième en autant de mois mais la production reste supérieure à l'objectif théorique de l'Opep qui est de 30 millions de bpj.

En septembre, la production avait atteint 30,84 millions de bpj, son niveau le plus élevé depuis novembre 2012.

La production de la Libye a baissé de 150.000 bpj en novembre, conséquence de la situation agitée dans ce pays, et celle de l'Angola a diminué de 140.000 bpj du fait d'opérations de maintenance au gisement Girassal de Total.

Des opérations de maintenance ou travaux divers ont également entraîné une baisse de la production du Koweït et du Qatar, tandis que l'Arabie saoudite a eu moins besoin de produire pour ses centrales électriques.

"L'Opep a envoyé un signal très clair (le 27 novembre), alors ce serait étrange de voir un de ses membres réduire sa production volontairement", commente Sam Ciszuk, de l'Agence suédoise de l'énergie.

Le Nigeria et l'Irak, à l'inverse, ont augmenté leur production le mois dernier.   Suite...