USA-L'objectif d'inflation de 2% est important-Fischer (Fed)

mardi 2 décembre 2014 00h38
 

NEW YORK, 2 décembre (Reuters) - Stanley Fischer, vice-président de la Réserve fédérale américaine, a déclaré lundi que les Etats-Unis pourraient être sur le point de connaître une vive hausse des salaires, ce qui serait un signe que le marché du travail commence à se remettre complètement des effets de la crise financière de 2007-2009.

"Je pense qu'il y a des chances non négligeables pour que cela ait lieu", a-t-il dit lors d'une intervention à New York.

Stanley Fischer a également minimisé l'importance des facteurs qui empêchent la Fed d'avancer vers son objectif d'une inflation à 2%.

Il a notamment déclaré que la chute des cours du pétrole serait un poids "temporaire" sur l'inflation, ajoutant que la diminution des coûts de l'énergie serait au bout du compte bénéfique pour l'économie.

Stanley Fischer a ajouté être en désaccord aussi bien avec ceux qui préconisent un objectif d'inflation porté à 4% qu'avec ceux qui se disent en faveur de l'abandon de tout objectif.

"Nous devons maintenir l'inflation bien en-deçà de 4% mais en même temps nous avons besoin d'un matelas" pour que la politique monétaire puisse être efficace, a-t-il dit.

Le numéro deux de la Fed n'a fait aucun commentaire concernant les taux mais ses déclarations sur les salaires et l'inflation suggèrent une appréciation plutôt positive de l'économie américaine. (Rodrigo Campos, Benoît Van Overstraeten pour le service français)