BG Group revoit en baisse la rémunération de son futur patron

lundi 1 décembre 2014 12h11
 

LONDRES, 1er décembre (Reuters) - Le groupe britannique BG Group a revu en baisse, lundi, la rémunération de son futur directeur général Helge Lund à la suite d'un des plus importants mouvements de contestation d'actionnaires au Royaume-Uni ces dernières années.

L'ancien directeur général de Statoil, qui doit prendre les rênes de la compagnie pétrolière et gazière le 2 mars, verra son attribution en actions ramenée d'environ 10 millions de livres (12,61 millions d'euros) à 4,7 millions, les actionnaires s'étant élevés contre le projet de BG de s'affranchir de la politique habituelle de rémunération de ses dirigeants.

Vers 10h45, le titre perd 2,5% à la Bourse de Londres, sous-performant l'indice FTSE-100 qui recule de 0,76%.

Outre la baisse de la dotation en actions, l'intéressement à long terme du futur directeur général sera lié plus étroitement à la performance du groupe que prévu au départ, ajoute BG.

Lund, qui en dix ans a transformé en dix ans la société norvégienne Statoil, jusque-là focalisée sur son marché intérieur, en grand groupe pétrolier international, a joué un rôle actif dans la révision de son système de rémunération, a précisé la société. (Karolin Schaps, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)