La Chine de nouveau en lice pour le TGV mexicain-sources

lundi 1 décembre 2014 12h22
 

SHANGHAI/MEXICO, 1er décembre (Reuters) - La Chine envisage de concourir de nouveau à l'appel d'offres pour un projet de train à grand vitesse d'environ trois milliards d'euros lancé par le Mexique qui avait été annulé le mois dernier en raison de vives critiques sur les conditions d'attribution, a-t-on appris auprès d'une société membre du consortium gagnant et d'une source proche du dossier.

Le gouvernement mexicain avait révoqué le 7 novembre le contrat remporté par un consortium emmené par China Railway Construction Corporation (CRCC), unique candidat à l'appel d'offres.

China CSR et quatre sociétés mexicaines faisaient également partie du consortium.

L'opposition mexicaine accusait le pouvoir d'avoir voulu favoriser l'entreprise chinoise, et les concurrents de China Railway Construction comme Alstom dénoncaient l'étroitesse de la fenêtre de soumission à l'appel d'offres.

Mexico avait annoncé qu'il relancerait fin novembre le processus dans les mêmes conditions que précédemment.

Selon les médias locaux, l'entreprise mexicaine Grupo Higa, qui faisait partie du consortium gagnant, est propriétaire d'une maison de 5,6 millions d'euros que la femme du président mexicain cherchait à acquérir, avant d'y renoncer.

"Est-ce que nous allons participer à l'appel d'offres avec CRCC, assurément oui", a déclaré un responsable de CSR. Une autre source proche du consortium a déclaré que CRCC allait certainement y participer.

CRCC n'a pas répondu lundi aux demandes de Reuters. (Brenda Goh à Shangai et Gabriel Stargardter à Mexico, Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)