Vodafone pense acquisition, Liberty en ligne de mire-sces

vendredi 28 novembre 2014 21h38
 

par Anjuli Davies et Kate Holton

LONDRES, 28 novembre (Reuters) - Vodafone étudie d'éventuelles acquisitions, y compris celle du câblo-opérateur Liberty Global, pour parer à la consolidation en cours entre ses concurrents en Grande-Bretagne, ont déclaré vendredi cinq sources proches du dossier.

Les choses se sont accélérées pour le deuxième opérateur mobile mondial après que BT Group eut révélé poursuivre des discussions parallèles en vue de racheter soit EE soit O2.

Liberty est attrayant pour Vodafone en raison de ses réseaux câblés capable de gérer du trafic très haut débit dans une dizaine de pays européens.

Rien qu'en Grande-Bretagne, Vodafone mettrait la main sur le réseau haut débit de Virgin Media, filiale de Liberty, qui couvre la moitié environ du pays et viendrait renforcer celui dont il a hérité en 2012 avec l'achat de Cable & Wireless.

Selon l'une des sources, Vodafone a pris contact avec Liberty cette année mais la question du prix a nettement opposé les deux parties.

L'offensive de BT pourrait orienter le marché vers la vente à la clientèle de paquets de services fixe/mobile. Les opérateurs uniquement mobiles tels que Vodafone, EE, O2 ou 3 devraient dans ce nouveau contexte s'atteler à acquérir leur propre réseau fixe, faute de quoi ils se contenteraient de la simple revente de la fibre de BT.

"Liberty est l'option qui tombe sous le sens", a dit une source. "Vodafone a besoin de la fibre et Liberty l'a".

Cette alliance créerait une entité dont le chiffre d'affaires annuel dépasserait les 80 milliards de dollars (64,3 milliards d'euros) mais elle pourrait faire froncer les sourcils des autorités de la concurrence dans des pays tels que l'Allemagne, la Grande-Bretagne ou les Pays-Bas.

Vodafone et Liberty Global se sont refusé à tout commentaire. (Wilfrid Exbrayat pour le service français)