LEAD 1-Compass attend une accélération de la croissance en 2015

mercredi 26 novembre 2014 12h15
 

(Actualisé avec précisions, commentaires)

LONDRES, 26 novembre (Reuters) - Le groupe britannique Compass Group, numéro un mondial de la restauration collective, a dit mercredi prévoir une acclération de la croissance de son chiffre d'affaires l'an prochain à la faveur du redressement de ses activités en Europe et au Japon.

Compass, qui sert environ trois milliards de repas par an, a fait état d'un résultat avant impôt de 1,2 milliard de livres (1,5 milliard d'euros) pour l'exercice clos le 30 septembre, en hausse de 5,4%, grâce à ses filiales en Amérique du Nord et dans les marchés émergents.

"Nous avons réalisé une croissance du chiffre d'affaires de 4,1% en 2014 et on peut s'attendre à une performance un peu meilleure en 2015", a déclaré à Reuters le directeur général Richard Cousins.

L'Europe et le Japon, en particulier, devraient renouer avec la croissance après deux années de restructuration, a-t-il dit, ajoutant : "On a eu deux ou trois ans de contraction du chiffre d'affaires en Europe et le fait d'entrevoir un retour à la croissance en 2015 est hautement significatif".

Le groupe a majoré son dividende annuel de 10,5% à 26,5 pence.

Richard Cousins a en outre rassuré les investisseurs en indiquant qu'il n'était pas candidat à la présidence du conseil d'administration du géant de la distribution Tesco, instance qu'il a rejointe ce mois-ci en tant qu'administrateur indépendant. "Je suis focalisé à 100% sur Compass donc la présidence de Tesco ne m'intéresse pas. Je suis beaucoup trop jeune", a-t-il dit à Reuters.

Le titre Compass n'en cède pas moins 0,47% à 1.069 pence vers 11h10 GMT à la Bourse de Londres. "C'est un peu cher, surtout si on calcule la valorisation au regard du bénéfice par action, mais on reste positif compte tenu des perspectives pour les Etats-Unis et les marchés émergents et aussi pour la zone euro", commente Stephen Rawlinson, analyste chez Whitman Howard. (Li-mei Hoang, Véronique Tison pour le service français)