La Chine n'envisagera pas de baisser ses taux avant le PIB du T4

mardi 25 novembre 2014 15h44
 

PEKIN, 25 novembre (Reuters) - La banque centrale chinoise attendra de disposer des chiffres de la croissance au quatrième trimestre et d'en savoir plus sur l'évolution des politiques monétaires aux Etats-Unis et au Japon avant d'envisager une nouvelle baisse de ses taux ou d'autres mesures d'assouplissement, a déclaré mardi l'un de ses responsables.

La Banque populaire de Chine (PBoC) a surpris les marchés vendredi en annonçant une baisse de ses taux d'intérêt, la première depuis plus de deux ans, et Reuters a rapporté dimanche qu'elle n'excluait pas d'assouplir de nouveau sa politique. et

"Pour ce qui est de la prochaine étape, qu'il s'agisse de baisser encore les taux ou d'adopter des mesures similaires, nous devons encore étudier les données macroéconomiques du quatrième trimestre", a déclaré mardi Chen Yulu, qui siège au comité de politique monétaire de l'institution.

Il s'exprimait en marge d'une conférence économique et financière à Pékin.

"Il importe également d'adopter des décisions en prenant en compte les politiques monétaires japonaise et américaine", a-t-il ajouté.

Chen Yulu a expliqué qu'à ses yeux, la baisse de taux annoncée vendredi ne représentait pas un changement de politique monétaire, reprenant ainsi le discours de la banque centrale.

La croissance chinoise a ralenti à 7,3% en rythme annuel au troisième trimestre et certains observateurs craignent de la voir tomber sous 7%, un niveau sans précédent depuis la crise financière mondiale. (Jake Spring, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)