** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la mi-séance en Europe **

lundi 24 novembre 2014 13h00
 

* Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris 
    * Les valeurs à suivre à Wall Street : 

    PARIS, 24 novembre (Reuters) - Les principales Bourses européennes
accentuent leurs gains lundi à mi-séance, portées par la remontée du moral des
chefs d'entreprise allemands et les annonces de politique monétaire en Chine et
en Europe. 
    Les marchés européens et Wall Street, attendue en légère hausse à
l'ouverture, bénéficient en outre d'une activité toujours soutenue dans le
secteur des fusions et acquisitions. 
    Tous les grands indices sont dans le vert à la mi-journée, sauf le FTSE
 qui recule de 0,11% à Londres. À Paris, le CAC 40 gagne 0,81%
(ou 35,33 points) à 4.382,56 vers 11h35 GMT. À Francfort, le Dax prend
0,66%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 progresse de 0,27% et
l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,85%. 
    Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street
entre 0,16 et 0,19%. 
    L'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne mesurant le moral des chefs
d'entreprise a rebondi en novembre après six mois de baisse ininterrompue, un
signe encourageant pour la première économie d'Europe, qui a échappé de peu à la
récession au troisième trimestre. Les économistes interrogés par Reuters
l'attendaient en moyenne en baisse à 103,0, mais il est ressorti à 104,7 après
103,2 le mois dernier 
    Les marchés actions continuent également de profiter des annonces sur les
politiques monétaires venues de Chine et d'Europe, le président de la Banque
centrale européenne (BCE) ayant ouvert la voie à de nouvelles mesures
d'assouplissement monétaire. 
    Des sources ayant pris part aux décisions de politique monétaire ont indiqué
à Reuters que le gouvernement chinois et la banque centrale du pays étaient
prêts à abaisser encore les taux d'intérêt et à assouplir les règles de crédit
pour éviter la déflation. 
    Sur le plan sectoriel européen, les télécoms figurent parmi les plus
fortes hausses aux côtés des banques et de l'automobile avec des
gains compris entre 0,57% et 1,42%. 
    Le secteur des ressources de base (-1,14%) est lui en tête des
baisses, suivi de celui de la santé (-0,33%).
    Les valeurs télécoms montent sur des espoirs de consolidation dans le
secteur. British Telecom progresse par exemple de 2,76%. L'opérateur
historique britannique a engagé des discussions préliminaires en vue d'un rachat
d'EE, filiale commune d'Orange (0,80%) et Deutsche Telekom 
(+1,14%) au Royaume-Uni, a-t-on appris de source proche du dossier.
 
    A la baisse, l'assureur britannique Aviva plonge de 5,28%, après
l'annonce d'un accord de fusion de 5,6 milliards de livres (7,1 milliards
d'euros) avec son concurrent Friends Life Group. Aviva pâtit entre
autres du changement de recommandations de plusieurs intermédiaires et certains
analystes jugent le projet de fusion plus intéressant pour Friends, qui bondit
de plus de 4% en Bourse.. 
    A Londres, la société de services pétroliers Petrofac plonge de plus
de 23% après un avertissement sur ses résultats 2015. 
    Dans le compartiment des valeurs moyennes, le fabricant de briquets et
stylos de luxe ST Dupont dégringole de près de 9% à la Bourse de
Paris, sanctionné pour sa perte nette et opérationnelle au deuxième trimestre.
 
    Sur le marché des changes, le dollar est pratiquement inchangé(-0,09%) par
rapport à un panier de devises de référence mais gagne 0,18% à 1,2410
comparé à l'euro, qui flirte avec un plus bas de deux ans face au billet
vert.
    Le Brent de la mer du Nord est stable (-0,01%) mais toujours
au-dessus du seuil des 80 dollars, soutenu par la baisse des taux directeurs en
Chine et les spéculations sur une réduction de la production pétrolière de
l'Opep lors de la réunion de jeudi prochain à Vienne. 
      
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 
    

 (Claude Chendjou pour le service français, édité par Patrick Vignal)