EDF autorisé à redémarrer trois réacteurs en Grande-Bretagne

vendredi 21 novembre 2014 19h06
 

LONDRES, 21 novembre (Reuters) - L'autorité britannique de régulation du nucléaire (ONR) a donné vendredi son feu vert à EDF Energy pour le redémarrage de trois réacteurs qui étaient à l'arrêt depuis le mois d'août pour des inspections après la découverte d'un défaut sur une installation du même type.

La filiale britannique d'EDF, qui exploite au total 15 réacteurs nucléaires en Grande-Bretagne, devait prouver que l'exploitation de ces réacteurs était de nouveau sûre pour obtenir l'aval des autorités.

"L'ONR a donné aujourd'hui l'autorisation de remise en service de trois réacteurs dans les centrales Heysham 1 et Hartlepool", peut-on lire dans un communiqué.

"L'ONR a achevé une évaluation indépendante (...) et est satisfaite qu'EDF a démontré un fonctionnement sûr pour ces réacteurs", a ajouté l'autorité britannique.

Les réacteurs Heysham 1 et Hartlepool 2 devraient être remises en service dès samedi et Hartlepool 1 le 26 novembre.

Le réacteur de Heysham 1-1, sur la chaudière duquel un défaut a été détecté, est arrêté depuis le mois de juin et ne devrait pas être remis en service avant fin décembre.

Quelque cinq gigawatts de capacité nucléaire sont actuellement hors service en Grande-Bretagne en raison d'interruptions, planifiées ou non, sur certains sites, une situation qui a fait craindre un temps des difficultés d'approvisionnement électrique pendant l'hiver. (Nina Chestney, Claude Chendjou pour le service français, édité par xxx)