Morgan Stanley envisage de lourdes dépréciations pour Petrobras

mercredi 19 novembre 2014 18h59
 

SAO PAULO, 19 novembre (Reuters) - Petrobras pourrait être amené à des dépréciations d'actifs de 21 milliards de reais (6,5 milliards d'euros) en raison de l'enquête en cours sur des soupçons de corruption et de détournements de fonds au sein de la compagnie pétrolière publique brésilienne, écrit Morgan Stanley dans une note à ses clients.

L'auteur de cette note, Bruno Montanari, a entrepris de revoir l'objectif de cours du titre Petrobras coté aux Etats-Unis ainsi que ses prévisions de bénéfice en raison du scandale.

Reuters a obtenu cette note mercredi.

La directrice générale de Petrobras, Maria das Graças Foster, a ouvert une enquête interne après la mise au jour par le parquet fédéral d'un système criminel actif depuis des années au sein même de la compagnie. D'après Bruno Montanari, cette enquête devrait déboucher sur des dépréciations d'actifs comprises entre cinq et 21 millions de reais.

L'analyste évoque aussi une baisse des dividendes, ce qui pourrait avoir un impact sur le cours de l'action.

Petrobras a repoussé la semaine dernière la publication de ses résultats trimestriels en raison des soupçons à son encontre.

Elle est accusée d'avoir systématiquement surfacturé des actifs et des prestations de ses sous-traitants. Les sommes ainsi dégagées auraient ensuite été détournées au profit de partis politiques, dont le Parti des travailleurs de la présidente Dilma Rousseff. (Guillermo Parra-Bernal; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Juliette Rouillon)