** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la mi-séance en Europe **

mercredi 19 novembre 2014 13h30
 

* Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris 
    * Les valeurs à suivre à Wall Street : 

    PARIS, 19 novembre (Reuters) - Les principales Bourses européennes
reprennent un peu de couleurs mercredi à la mi-séance, soutenues par des
relèvements de recommandations dans la santé et l'assurance, alors que l'indice
SMI du marché boursier suisse a atteint le seuil des 9.000 points pour
la première fois depuis la fin 2007 et que Wall Street devrait rester près de
ses nouveaux records.
    Le SMI qui regroupe les 20 principales valeurs du marché suisse, a culminé à
9.001,84 points avant de refluer légèrement..
    Sur les principaux marchés en Europe, seul Londres est dans le rouge à la
mi-séance, avec un FTSE en recul de 0,16%. À Paris, le CAC 40 
gagne 12,16 points, soit 0,34% à 4.276,66 points à 12h00 GMT. À Francfort, le
Dax prend 0,44%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro 
progresse de 0,39% et le FTSEurofirst 300 de 0,20%.
    Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street
en légère baisse entre -0,03 et -0,05%. 
    Aux valeurs, l'assureur Prudential gagne 1,1% après que Deutsche
Bank a porté son objectif de cours à 1.680 pence contre 1.630. 
    AstraZeneca progresse de 1,4%, profitant de l'embellie du secteur de
la santé et du relèvement de son objectif de cours par Natixis. 
    Les gains sur d'autres secteurs sont toutefois limités par le recul des
valeurs minières affectées par une baisse de près de 5% sur les contrats à terme
sur le minerai de fer en Chine. 
    Les titres Rio Tinto et BHP Billiton perdent toujours
respectivement 1,63% et 1,26% à la mi-journée, après avoir ouvert en forte
baisse, tirant à la baisse le Footsie à Londres.
    "Il n'y a pas eu de pause dans le recul des matières premières, qui
entraînent dans leur sillage tout le secteur des produits de base. La chute des
prix pétroliers et des métaux envoient des signaux d'alarme sur les perspectives
économiques mondiales, des signaux que les marchés d'actions semblent ignorer
pour le moment", commente Alexandre Le Drogoff, gérant chez Talence Gestion.
     "Cette incohérence montre que les marchés actions sont principalement
soutenus par l'initiative des banques centrales et non les indicateurs
économiques", a-t-il ajouté.  
    A Paris, l'action Areva recule encore de 15,37% après un plongeon
initial en début de séance de 23% dans de gros volumes, à son plus bas niveau
depuis juin 2012, en raison de la suspension de ses objectifs pour 2015 et 2016.
.
    A Londres, Royal Mail, en repli de 7%, contribue à la baisse du
Footsie après l'annonce de résultats semestriels en forte baisse.
 
     A Milan, Generali progresse de 1,27% après avoir dit être en
avance sur ses objectifs 2015 et annoncé le paiement d'un dividende représentant
plus de 40% du résultat net grâce au renforcement de son bilan. 
    Sur le marché des changes, le dollar est à un plus nouveau plus haut de sept
ans face au yen à 117,60 et est stable par rapport à l'euro, à 1,25.
    Le Brent de mer du Nord remonte de 0,6% mais reste toujours sous le
seuil des 80 dollars en raison des doutes sur la capacité de l'Opep à soutenir
les cours pétroliers avant la réunion ministérielle du 27 novembre à Vienne
. 

    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 
 

 (Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)