LEAD 1-EDF annonce un nouveau retard pour l'EPR de Flamanville

mardi 18 novembre 2014 21h10
 

* Le démarrage reporté à 2017

* EDF dit qu'Areva ne pourra livrer des pièces clés dans les temps

* EDF réaffirme son engagement dans le nouveau nucléaire (Actualisé avec précisions)

PARIS, 18 novembre (Reuters) - EDF a annoncé mardi un nouveau retard dans la construction du réacteur nucléaire de nouvelle génération (EPR) de Flamanville, dont le démarrage est réporté d'un an à 2017.

Dans un communiqué publié mardi, l'électricien, maître d'oeuvre du projet, attribue ce report aux "difficultés" rencontrées par le groupe nucléaire Areva notamment pour assurer la livraison de certaines pièces telles que le couvercle et les structures internes de la cuve du réacteur.

La construction du réacteur EPR de Flamanville a commencé en 2007. Il avait été initialement prévu pour être connecté au réseau d'électricité en 2012 mais a été retardé à plusieurs reprises.

"Malgré cet aléa de chantier, EDF réaffirme son engagement dans le nouveau nucléaire en France, en Chine et au Royaume-Uni. L'EPR contribuera à l'approvisionnement énergétique du pays et constitue un des maillons indispensables pour assurer la continuité de notre savoir-faire nucléaire en France et à l'international", déclare EDF.

L'électricien français continue de chercher des partenaires pour financer le projet nucléaire de Hinkley Point au Royaume-Uni de 16 milliards de livres (20 milliards d'euros) qui a reçu le mois dernier le feu vert de la Commission européenne . (Jean-Michel Bélot et Noelle Mennella, édité par Juliette Rouillon)