** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la clôture en Europe **

mardi 18 novembre 2014 17h57
 

18 novembre (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en nette hausse
mardi, soutenues par l'amélioration du moral des investisseurs en Allemagne et
les spéculations sur une possible extension de la politique d'assouplissement
quantitatif de la Banque centrale européenne (BCE).
    À Paris, le CAC 40 a terminé sur un gain de 0,86% à 4.262,38 points.
Le Footsie britannique a pris 0,56% et le Dax allemand 1,61%,
tandis que l'indice EuroStoxx 50 s'adjugeait 1,16% et le
FTSEurofirst 300 0,56%.
    Au moment de la clôture en Europe, Wall Street était également bien
orientée, le Dow Jones prenant 0,26%, le Standard & Poor's-500 
0,44% et le Nasdaq Composite 0,51%. Le S&P-500 évolue sur ses plus hauts
historiques, à plus de 2.050 points.
    L'indice ZEW du sentiment des investisseurs en Allemagne a enregistré sa
première hausse de l'année en novembre, remontant à 11,5. Cette
embellie du moral des analystes et des gérants a conforté la hausse des places
européennes, déjà dans le vert en début de séance. 
    "Nous croyons vraiment que l'économie allemande restera l'an prochain sur la
tendance de croissance de cette année, il n'y a donc pas d'amélioration marquée
mais pas de déception", résume Matthias Thiel, responsable de la stratégie de
M.M. Warburg & Co à Hambourg.
    La remontée marquée du ZEW s'ajoute aux propos tenus lundi par plusieurs
dirigeants de la BCE sur la possibilité de nouvelles mesures de soutien en cas
de besoin. et 
    Les marchés ont aussi apprécié la décision du Premier ministre japonais,
Shinzo Abe, de convoquer des élections anticipées le mois prochain et de
repousser de 18 mois une nouvelle hausse de la TVA. 
    En Europe, le secteur automobile a été recherché après l'annonce d'une
hausse de 6,5% des immatriculations dans l'Union européenne le mois dernier.
 L'indice sectoriel Stoxx a pris 1,53% et Renault
 2,33%, la meilleure performance du CAC. 
    Sur le marché des changes, l'euro profite du rebond du ZEW et s'adjuge plus
de 0,6% face au dollar, autour de 1,2535, et 0,8% face au yen, à plus de
146,30. Le billet vert n'a guère profité de la hausse inattendue des
prix à la production aux Etats-Unis et cède 0,4% face à un panier de devises de
référence. 
    Le pétrole reste orienté à la baisse, le marché semblant vouloir éprouver la
capacité de l'Opep à soutenir les cours avant la réunion ministérielle du 27
novembre à Vienne. Le Brent évolue désormais sous 79 dollars le baril. 
    L'or, lui, profite de l'accès de faiblesse du dollar : le cours de l'once de
métal jaune a atteint son plus haut niveau depuis fin octobre à 1.204,70 dollars
 avant de céder un peu de terrain.
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)