Saudi Elec discute avec EDF pour rejoindre Hinkley Point-sources

mardi 18 novembre 2014 15h57
 

LONDRES, 18 novembre (Reuters) - Saudi Electricity Co , principal producteur d'électricité du Golfe, est intéressé par une participation minoritaire dans le projet nucléaire de Hinkley Point au Royaume-Uni et a contacté à cet effet son maître d'oeuvre EDF, a-t-on appris de sources industrielles.

L'électricien français continue de chercher des partenaires pour financer le projet de 16 milliards de livres (20 milliards d'euros) qui a reçu le mois dernier le feu vert de la Commission européenne.

EDF, qui détiendra à terme 45 à 50% du projet, a déjà obtenu le soutien des chinois CGN (China General Nuclear Corporation) et CNNC (China National Nuclear Corporation), lesquels auront 30 à 40%. Le constructeur français de réacteurs Areva aura 10% de son côté, laissant 15% pour un partenaire supplémentaire qui devrait être connu avant la fin de l'année.

Le contrat prévoit qu'EDF reçoive un prix garanti de 92,50 livres par mégawatts-heure durant 35 ans, soit plus du double du prix actuel du marché, le gouvernement britannique cherchant ainsi à encourager la production d'énergie à faible teneur en carbone.

"Il y a beaucoup plus d'intérêt depuis le feu vert (de l'UE) au mécanisme d'aide", a dit une des sources.

La centrale doit entrer en service en 2023. (Karolin Schaps, avec la contribution de Reem Shamseddine à Khobar, Véronique Tison pour le service français)