** LE POINT SUR LES MARCHÉS à l'ouverture des Bourses en Europe **

vendredi 14 novembre 2014 09h40
 

PARIS/LONDRES, 14 novembre (Reuters) - Les Bourses européennes ont débuté
sur une note prudente vendredi après les chiffres meilleurs qu'attendu de la
croissance du troisième trimestre en France et en Allemagne.
    L'économie française a enregistré une croissance de 0,3% au troisième
trimestre, la plus forte depuis le printemps 2013, grâce à la demande intérieure
qui a été portée par les dépenses des ménages et surtout des administrations
publiques, selon les premiers résultats de l'Insee. 
    De même, l'Allemagne a évité de justesse la récession que certains
craignaient, avec une petite croissance de 0,1% de son PIB au troisième
trimestre après une contraction de 0,1% au deuxième, grâce à une forte hausse de
la consommation et un petit coup de pouce des exportaions. 
    Les investisseurs attendent aussi les chiffres du PIB et de l'inflation
d'octobre en zone euro, à 10h00 GMT, puis ceux des ventes de détails aux
Etats-Unis, à 14h30 GMT.
    A Paris, le CAC 40 prend 0,25% à 4.198,50 points vers 8h25 GMT, et à
Francfort, le Dax gagne 0,23%, superformant tous deux les autres grands
indices européens après les bonnes surprises au niveau de la croissance. 
    A Londres, le FTSE cède 0,09%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro
 avance de 0,13% et le FTSEurofirst 300 est stable.
    Sur le plan sectoriel, les indices des valeurs minières et métallurgiques
 (-1,4%) et de l'énergie (-0,9%) accusent les plus forte baisses,
plombés par la ralentissement en Chine et la chute des cours du pétrole. A
Paris, Total perd plus de 1% et ArcelorMittal près de 0,9%.
    Bouygues (+5,1%) affiche la plus forte hausse du CAC. Le groupe de
construction a légèrement revu en hausse son objectif 2014 de chiffre d'affaires
après un troisième trimestre durant lequel l'activité BTP a l'international a
compensé le marasme français. Sa filiale TF1 progresse
de 4,8%.      
    Airbus (+3%) arrive juste derrière après avoir dépassé les attentes
au troisième trimestre et confirmé tous ses objectifs pour 2014. 
    Nokia en revanche perd 2,1% malgré le relèvement de ses objectifs
de marge à long terme, qui avait été largement anticipé. 
    Sur le marché des changes, le dollar a touché un nouveau plus haut de sept
ans face au yen, à 116,29, mais recule  face à l'euro, à 1,2456. Le yen
est encore affaibli face au dollar par les spéculations selon lesquelles le
Premier ministre, Shinzo Abe, va convoquer des élections anticipées et reporter
la hausse programmée de la taxe sur la valeur ajoutée au Japon.
    Sur le front du pétrole, le Brent se maintient autour de ses plus bas
niveaux en quatre ans, juste au-dessus des 77 dollars le baril, dans un contexte
d'offre abondante et d'incertitude concernant la volonté de l'Opep de décider
d'une réduction de sa production de pétrole pour soutenir les prix lors de sa
prochaine réunion à Vienne le 27 novembre.
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Avec  Francesco Canepa, Juliette Rouillon pour le service français, édité par
Marc Angrand)