** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la mi-séance en Europe **

jeudi 13 novembre 2014 13h20
 

* Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris 
    * Les valeurs à suivre à Wall Street : 

    PARIS/LONDRES, 13 novembre (Reuters) - Les Bourses européennes restaient
orientées en hausse modérée jeudi à mi-séance, prolongeant leur rebond après
leur recul de la veille, soutenues par quelques bonnes nouvelles de sociétés,
tandis que Wall Street devrait également progresser à l'ouverture et que le
baril de Brent est retombé sous le seuil des 80 dollars.
    Sur la plan macroéconomique, un responsable du ministère de l'Economie a
affirmé que l'économie allemande avait échappé à une récession technique au
troisième trimestre, la consommation des ménages et le commerce extérieur ayant
permis PIB d'être en légère augmentation sur la période.        
  
    À Paris, l'indice CAC 40 avance de 0,48% à 4.199,83 points vers
12h00 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,76% et à Londres, le FTSE
 prend 0,38%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 progresse de
0,55% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro reprend 0,4%. Les futures
sur indices signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,2% à 0,36%. 
    Aux valeurs, Iliad s'adjuge 4,7% au lendemain de la publication de
l'activité trimestrielle de la maison-mère de Free, dont les investisseurs
saluent la solidité et le recrutement du nombre d'abonnés. 
    Alstom prend 3,3%, plus forte hausse de l'indice CAC 40, après avoir annoncé
qu'il envisageait de distribuer à ses actionnaires de 3,5 à 4 milliards d'euros
dans le cadre de la cession de ses activités dans l'énergie à General Electric
 pour 12,35 milliards d'euros 
    Eiffage (-9,2%) accuse la plus forte baisse de l'indice SBF 120 et
du Stoxx 600 après que le groupe de BTP et de concessions a revu à la baisse sa
prévision de chiffre d'affaires pour 2014.   
    KBC gagne 6,8%. Le groupe de bancassurance belge a annoncé un
bénéfice net du troisième trimestre supérieur aux attentes. 
    Aegon en revanche chute de près de 7% après que l'assureur
néerlandais a annoncé des résultats trimestriels affectés bien plus que prévu
par des modifications, annoncée en août, des modèles comptables du groupe.
 
    Les valeurs liées à l'énergie pèsent sur la tendance avec un indice
sectoriel en baisse de 0,46%, plus net recul en Europe. 
    Sur le marché des changes, le dollar se maintient près de ses plus hauts en
sept ans face au yen, soutenu par des spéculations selon lesquelles le Premier
ministre nippon Shinzo Abe va convoquer des élections anticipées.
    Sur le front du pétrole, le Brent, à ses plus bas niveaux en quatre ans, à
79,43 dollars, perd encore du terrain après des indicateurs décevants sur
l'économie chinoise et alors que l'Opep prévoit une baisse de la demande pour le
pétrole produit par ses membres l'an prochain et que l'Arabie saoudite n'a pas
réduit sa production. et 
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)