E.ON-Recul moins marqué que prévu du bénéfice, objectif confirmé

mercredi 12 novembre 2014 08h05
 

FRANCFORT, 12 novembre (Reuters) - E.ON a subi un repli de 7% de son excédent brut d'exploitation sur les neuf premiers mois de l'année, le groupe allemand de services aux collectivités évoquant mercredi à la fois la baisse des prix de gros, des capacités de production d'énergie renouvelables excédentaires et la faiblesse du rouble.

L'EBE est ainsi ressorti à 6,637 milliards d'euros, un montant toutefois supérieur aux 6,44 milliards qu'attendaient en moyenne les analystes financiers interrogés par Reuters.

E.ON a en outre confirmé sa prévision de bénéfice pour l'ensemble de l'année, à savoir un EBE compris entre huit et 8,6 milliards d'euros et bénéfice net courant allant de 1,5 à 1,9 milliard.

Sur les neuf premiers mois de l'année, ce bénéfice net courant s'est établi à 1,435 milliard d'euros contre un consensus de 1,5 milliard.

E.ON a noté que la crise en Ukraine pouvait avoir un impact sur les livraisons de gaz et sur ses activités en Russie.

Le groupe ajoute cependant que, à ce stade, ses activités russes continuent de fonctionner conformément à ses projections.

La crise ukrainienne constitue le dernier revers en date pour E.ON qui, comme les autres grandes entreprises allemandes du secteur, a vu ses profits et son cours de Bourse chuter ces dernières années en raison des évolutions rapides que traverse leur marché.

E.ON vend de l'électricité sur le marché russe par l'intermédiaire de sa filiale locale E.ON Rossiya OAO. Parallèlement, il achète 30% à 40% de son gaz à Gazprom et détient un quart du capital de l'un des principaux champs gaziers sibériens. (Christoph Steitz, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)