France-Le marché de la voiture électrique stable en 2014-Avere

lundi 10 novembre 2014 15h30
 

PARIS, 10 novembre (Reuters) - Les ventes de véhicules électriques et hybrides en France devraient finir l'année sur une note relativement stable, selon l'Avere, pour qui l'impact positif de l'élargissement du décret sur le bonus écologique est compensé par le recul des immatriculations d'utilitaires électriques et de voitures hybrides.

L'année 2014 marquerait alors un coup d'arrêt pour ces motorisations innovantes après le bond des années précédentes, notamment +50% pour les voitures électriques et +42% pour les utilitaires légers en 2013.

Selon le dernier baromètre de l'Association pour le développement de ces nouveaux types de mobilité publié lundi, il s'est immatriculé le mois dernier en France 1.077 voitures électriques, soit une hausse de 1,7% par rapport à octobre 2013. Après un début d'année très difficile, les ventes ont rebondi depuis septembre, quand le gouvernement a élargi le bonus écologique de 6.300 euros aux voitures acquises en location longue durée et avec option d'achat.

En revanche, les ventes d'utilitaires légers électriques ont trébuché de 17% environ, après -23% en septembre, le climat économique morose conduisant les entreprises à retarder le renouvellement de leur flotte avec ce type de motorisation.

"Sur un marché automobile français globalement en recul, les segments électriques et hybrides restent dynamiques", commente Joseph Beretta, président de l'Avere-France, cité dans un communiqué. "Ils devraient, malgré une baisse tendancielle des immatriculations des hybrides, se maintenir au niveau des résultats de l'année 2013."

Sur un marché hybride dominé par Toyota pour l'essence, et par PSA Peugeot Citroën pour le diesel, Les ventes ont encore baissé de 19%, victimes notamment d'un attentisme croissant des automobilistes avant l'arrivée des hybrides rechargeables, la solution technologique en passe de s'imposer chez tous les constructeurs.

Malgré l'accélération de 2013, le marché reste confidentiel si on le compare à l'ensemble des immatriculations enregistrées sur le sol français: 8.800 voitures électriques et 5.200 utilitaires légers, sur un marché total de 1,8 million de véhicules particuliers et 367.000 camionnettes et fourgons. (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)