Enel GP prévoit de céder ses actifs français d'ici fin décembre

vendredi 7 novembre 2014 18h22
 

MILAN, 7 novembre (Reuters) - Enel Green Power, le numéro un italien des énergies renouvelables, a déclaré vendredi s'attendre à conclure d'ici la fin de l'année la vente de ses activités éoliennes en France et s'est dit prêt à céder d'autres actifs européens pour se concentrer sur les marchés émergents.

EGP, contrôlé par le groupe public Enel, a entrepris de concentrer ses investissements sur des pays disposant à la fois de ressources abondantes, de perspectives de croissance solides et d'une réglementation fiable.

Il alloue ainsi environ 59% de ses investissements à l'Amérique latine, 17% à l'Amérique du Nord et 24% à l'Europe.

L'administrateur délégué d'EGP Francesco Venturini a précisé lors d'une téléconférence qu'il attendait d'ici la fin du mois à des offres fermes pour ses actifs éoliens en France, qui représentent environ 200 mégawatts, et prévoir un accord définitif avant la fin de l'année.

"Il y a eu de nombreuses marques d'intérêt et il y a eu plusieurs offres non engageantes de la part d'acteurs industriels et financiers", a-t-il ajouté.

Prié de dire si les actifs en Espagne seraient cédés au groupe local Endesa, dont Enel possède 92%, il s'est refusé à tout commentaire.

EGP produit de l'électricité dans 16 pays.

Francesco Venturini s'est également dit confiant dans la possibilité d'atteindre l'objectif du groupe d'un excédent brut d'exploitation de 1,9 milliard d'euros cette année. (Stephen Jewkes, Marc Angrand pour le service français, édité par Juliette Rouillon)