Richemont-Fin d'année difficile en vue en Chine et à Hong Kong

vendredi 7 novembre 2014 14h23
 

ZURICH, 7 novembre (Reuters) - Richemont, propriétaire entre autres des marques Cartier et Montblanc, a averti vendredi que la faiblesse de la demande de montres de luxe à Hong Kong et en Chine affecterait son chiffre d'affaires pendant la période des fêtes de fin d'année après avoir pesé sur le bénéfice du premier semestre de son exercice.

Le succès des montres de luxe est retombé en Asie depuis le lancement d'une campagne anti-corruption par les autorités chinoises et le démarrage du mouvement en faveur de la démocratie à Hong Kong, qui est le plus gros marché du groupe suisse, avec 18% de son chiffre d'affaires, selon les estimations des analystes financiers.

Malgré cet avertissement, l'action Richemont gagnait 5,28% à 84,75 francs sur le marché suisse vers 13h20 GMT, le groupe genevois ayant affirmé qu'il souhaitait augmenter son dividende tous les ans "pendant les bonnes comme les mauvaises périodes".

Les analystes notent en outre que la baisse des ventes du groupe de luxe en octobre a été inférieure aux attentes de nombreux investisseurs.

"L'environnement demeure difficile à la veille de la période des fêtes de fin d'année", a déclaré le président du groupe, Johann Rupert, dans un communiqué.

Il a précisé que des mesures de contrôle des coûts avaient été mises en place. Ces mesures pourraient se traduire par une réduction des horaires de travail dans certaines marques d'horlogerie, a précisé le directeur financier.

PAS DE "BAIN DE SANG" EN BOURSE

Richemont, qui possède aussi Van Cleef & Arpels et de nombreuses marques de joaillerie et d'horlogerie, avait perdu environ 6% depuis le début des manifestations pro-démocratie à Hong Kong mi-septembre.   Suite...