Les annonces de Hollande suscitent irritation et interrogations

vendredi 7 novembre 2014 14h15
 

* Pour l'UMP, Hollande "joue sur les mots" en matière fiscale

* L'idée d'un référendum sur un service civique est raillée

* Les 15.000 emplois "verts" évoqués ont déjà été votés

par Julien Ponthus

PARIS, 7 novembre (Reuters) - Les annonces faites par François Hollande ont suscité vendredi des critiques féroces dans l'opposition mais aussi dans sa majorité, Anne Hidalgo digérant mal la volonté présidentielle d'organiser les JO de 2024 dans sa ville de Paris.

Le chef de l'Etat a voulu donner jeudi soir une tonalité optimiste à son intervention télévisée de mi-quinquennat, avouant qu'il s'était "cramponné" depuis deux ans et demi dans un contexte de marasme économique et d'impopularité record.

Soucieux de lancer de grands projets porteurs, il a ainsi annoncé la candidature de la France à l'organisation d'une Exposition universelle en 2025 et s'est déclaré favorable à l'organisation des Jeux olympiques à Paris en 2024.

Anne Hidalgo, qui s'est toujours montrée réticente vis-à-vis d'une candidature de Paris en raison de son coût et des retombées économiques incertaines des Jeux, a vivement répliqué vendredi à cette manière de court-circuiter le débat.

"Je ne suis pas dans la surenchère et je ne suis pas dans la course après des rêves", a-t-elle dit, assurant que "rien ni personne" ne la ferait changer de calendrier pour décider d'une éventuelle candidature de Paris, pour laquelle une étude de faisabilité est attendue en janvier.   Suite...