7 novembre 2014 / 07:28 / il y a 3 ans

LEAD 2-ArcelorMittal-L'acier a plus que compensé le tassement minier

* Ebitda T3 $1,91 md (consensus: $1,82 md)

* Prévision Ebitda 2014 de plus de $7 mds confirmée

* Prévision de la consommation d‘acier 2014 revue en baisse

* L‘action est en hausse (Actualisé avec des précisions, cours de Bourse)

par Philip Blenkinsop

BRUXELLES, 7 novembre (Reuters) - ArcelorMittal a publié vendredi un bénéfice brut en hausse de près de 12% et supérieur au consensus au troisième trimestre grâce à l‘amélioration de l‘activité sidérurgique en Europe et aux Etats-Unis et malgré des difficultés dans le secteur minier.

L‘action ArcelorMittal a ouvert en hausse de plus de 4% à la Bourse de Paris et progressait encore de 3,74% à 10,245 euros vers 09h00 GMT.

Le premier sidérurgiste mondial représente 6% environ de la production d‘acier dans le monde. Il est par ailleurs l‘un des premiers producteurs mondiaux de minerai de fer.

Le groupe a réduit sa prévision de consommation mondiale d‘acier cette année en raison d‘un ralentissement économique en Chine et d‘une forte baisse de la demande au Brésil et dans les anciennes républiques soviétiques.

Il a par contre fortement revu en hausse sa prévision de consommation aux Etats-Unis et laissé pratiquement inchangée celle de l‘Europe. Ces deux zones représentent les deux tiers environ des livraisons d‘acier d‘ArcelorMittal.

Le directeur général Lakshmi Mittal a dit que l‘entreprise avait connu un bon troisième trimestre en Europe, observé une solide reprise en Amérique du Nord ainsi qu‘un redressement de sa division regroupant l‘Afrique et les anciennes républiques soviétiques.

Cette dernière bénéficie d‘une faiblesse des monnaies locales et des exportations vers le Proche-Orient et l‘Afrique du Nord.

“Considérant la situation actuelle du marché, je ne prévois pas de dégradation de la performance au quatrième trimestre”, a ajouté Mittal dans un communiqué, confirmant sa prévision d‘un excédent brut d‘exploitation (EBE, Ebitda) de plus de sept milliards de dollars cette année, un peu inférieur au consensus StarMine de Thomson Reuters qui donne 7,2 milliards.

Le sidérurgiste a dégagé un Ebitda trimestriel de 1,91 milliard de dollars, au-delà du consensus Reuters de 1,82 milliard, après 1,71 milliard un an auparavant.

FORTE DEMANDE DES USA

ArcelorMittal, dont la taille est le double de celle du concurrent Nippon Steel and Sumitomo Metal, anticipe dorénavant une croissance de la consommation mondiale d‘acier de 2,25 à 2,75% au lieu de 3,0 à 3,5% auparavant.

Si ArcelorMittal n‘attend pas de bonnes nouvelles du côté de la Chine, du Brésil ou des ex-républiques soviétiques, il prévoit toutefois pour les USA une croissance de la consommation d‘acier de 8,25 à 8,75% cette année, alors qu‘il ne projetait auparavant que 5 à 6%. Pour l‘Europe, il n‘anticipe qu‘une croissance de 3 à 3,5% au lieu de 3 à 4% précédemment.

La production industrielle américaine a inscrit en septembre sa plus forte hausse mensuelle en deux ans, tandis qu‘en Europe, le secteur automobile, gros consommateur d‘acier, a fait état d‘une hausse de 6% des immatriculations sur la période janvier-septembre.

Les sidérurgistes américains tels que Nucor et US Steel ont évoqué une forte demande du secteur automobile, de l‘électroménager et de l‘industrie pétrolière et gazière, et mentionné également une baisse des coûts de l‘énergie.

Le secteur du BTP, qui absorbe la moitié environ de l‘acier mondial, fait également un peu mieux cette année qu‘en 2013.

La forte demande émanant de marchés développés de premier plan pousse ArcelorMittal à maintenir sa prévision d‘une croissance de 3% des livraisons d‘acier cette année, une plus grande utilisation des capacités et les réductions de coûts permettant par ailleurs d‘améliorer les marges.

Les livraisons de minerai de fer auront augmenté de 15% après une augmentation des capacités de ses mines de l‘est canadien.

Mais ArcelorMittal a subi l‘impact d‘une forte baisse des prix du minerai de fer, conséquence d‘une forte hausse de la production de sa part et de ses concurrentes BHP Billiton , Rio Tinto et Vale, alors que dans le même temps la demande chinoise fléchissait en réaction à un ralentissement de la croissance.

Le cours spot en Asie IO62-CNO=MB a chuté de quelque 40% cette année, à moins de 80 dollars la tonne, obligeant ArcelorMittal a réduire en août sa projection de bénéfice cette année. (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Patrick Vignal)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below