LEAD 1-L'entraîneur de Bordeaux est "désolé", récuse tout racisme

jeudi 6 novembre 2014 19h04
 

(Actualisé avec réaction Frédéric Thiriez)

BORDEAUX, 6 novembre (Reuters) - L'entraîneur des Girondins de Bordeaux Willy Sagnol s'est dit désolé jeudi d'avoir pu choquer par ses propos sur le profil des joueurs africains mais a récusé tout racisme et regretté que le débat se soit "déplacé sur la scène politique".

Alain Jakubowicz, le président de la Ligue contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), a déploré que l'ancien international n'ait pas présenté d'excuses formelles. "Il ne s'est pas excusé, il s'est dit désolé", a-t-il dit sur BFM TV.

A contrario, le président de la Ligue de football professionnel, Frédéric Thiriez, estime jeudi soir qu'après "le mea culpa de Willy Sagnol (...), cette affaire est close".

"Pour autant, le football a encore des efforts à faire pour lutter au quotidien contre le racisme, la violence et toutes les formes de discrimination", ajoute-t-il dans un communiqué.

"Si par mon manque de clarté et ma sémantique imparfaite, j'ai pu faire que des personnes se soient senties choquées, humiliées ou blessées, j'en suis désolé", a plaidé Willy Sagnol devant la presse, après trois jours de polémique.

"L'interprétation que ces personnes ont pu faire ne reflète en rien la pensée qui était la mienne et surtout mes convictions humanistes", a ajouté l'ancien international, en présence de Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6, propriétaire des Girondins de Bordeaux, et du président du club Jean-Louis Triaud.

Le Parti socialiste et des associations antiracistes ont appelé la Fédération française de football (FFF) à sanctionner l'entraîneur bordelais, sous le feu de la presse et de personnalités du football, comme son ex-équipier Lilian Thuram.

  Suite...