Wall Street stable à l'ouverture

jeudi 6 novembre 2014 15h44
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

NEW YORK, 6 novembre (Reuters) - La Bourse de New York était stable jeudi dans les premiers échanges malgré les propos de Mario Draghi évoquant l'hypothèse de nouvelles mesures non conventionnelles de la part de la Banque centrale européenne (BCE) pour soutenir l'économie de la zone euro.

L'indice Dow Jones perdait 3,01 points, soit 0,02%, à 17.481,52 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, reculait de 0,07% à 2.022,16 points et le Nasdaq Composite cédait également 0,07% à 4.617,30 points.

Le président de la BCE a déclaré que son institution se tenait prête à recourir à de nouvelles mesures non conventionnelles pour contrer le risque de déflation dans la zone euro et avait demandé à ses équipes de se préparer à les mettre en oeuvre "si nécessaire".

Les politiques accommodantes des banques centrales à travers le monde ont alimenté les marchés en liquidités ces dernières années, ce qui a contribué à la hausse des bourses.

Wall Street n'a guère réagi non plus à la baisse plus prononcée que prévu des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis la semaine dernière.

Du côté des valeurs, le titre Tesla gagnait plus de 4% à 240 dollars. Le constructeur de voitures électriques a publié mercredi soir des résultats meilleurs que prévu.

Whole Foods Market, chaîne de supermarchés haut de gamme, était en hausse de 10% à 44 dollars après des résultats supérieurs aux attentes portés par des gains de parts de marchés et le lancement de nouveaux produits. Le titre pourrait ainsi connaître sa plus forte progression en un jour depuis mai 2013.

A l'opposé, le titre Qualcomm plongeait de 10% à 69,45 dollars. Le fabricant américain de puces pour mobiles a annoncé mercredi une prévision de chiffre d'affaires sur son exercice décalé annuel inférieure aux attentes en raison notamment de ses difficultés en Chine. (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)