6 novembre 2014 / 09:09 / il y a 3 ans

LEAD 1-Bourse-Gameloft tombe à un plus bas de 3 ans après son T3

* Recul de 10% du CA au T3

* Le titre perd environ 5% (Actualisé avec commentaires et précisions)

PARIS, 6 novembre (Reuters) - L'action Gameloft est tombée à un plus bas de trois ans jeudi matin à la Bourse de Paris, l'éditeur de jeux vidéo accusant l'une des plus fortes baisses de l'indice SBF 120 au lendemain de l'annonce d'un net recul de son activité au troisième trimestre.

A 9h58, le titre perd 4,77% à 3,79 euros après être tombé à 3,61 euros, au plus bas depuis le 11 octobre 2011. Au même instant, le SBF 120 cède 0,34%.

Le chiffre d'affaires du troisième trimestre du groupe ressort à 55,8 millions d'euros, en baisse de 10% à données publiées (-8% à taux de change constant), entraînant un recul de 2% de l'activité sur les neuf premiers mois de l'année.

"Les ventes du troisième trimestre sont 10% en dessous de la prévision de Gameloft", constate dans une note Bryan Garnier, neutre sur la valeur avec un objectif de valeur intrinsèque ("Fair Value") abaissé de 4,5 à 3,7 euros.

"Nous sommes en novembre et les lancements de jeux pour le quatrième trimestre ne sont toujours pas définitivement fixés (quatre ou sept jeux ?). Comme les jeux sur mobile sont une activité avec une structure de coûts fixe, le nombre de jeux au dernier trimestre aura un impact significatif sur le bénéfice par action 2014. La valeur offre une très faible visibilité aux investisseurs", juge le broker.

Ce dernier a en conséquence réduit de 60% ses attentes pour le bénéfice par action de Gameloft en 2014.

De son côté, Louis Capital Markets-Midcap Partners maintient son conseil à la vente sur le titre avec un objectif de cours abaissé de 3,50 à 3,0 euros.

"Nous continuerons à scruter attentivement les classements pour voir l'éventuel signal d'un rebond. En attendant, et même s'il n'est sorti qu'au début du quatrième trimestre, nous estimons que le très attendu Cars n'arrivera pas à sauver l'exercice 2014 au regard de ses piètres performances actuelles", prévient l'intermédiaire.

Le groupe a dit viser une croissance plus rapide lors des prochains trimestres et a précisé que l'atteinte d'un chiffre d'affaires annuel proche de 245 millions d'euros dépendrait "plus que jamais" de la réussite des lancements de jeux du quatrième trimestre.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S anticipait avant cette publication un chiffre d'affaires de 244 millions d'euros pour cette année.

Le communiqué :

bit.ly/1x62S0I (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below