Lanxess va supprimer 1.000 emplois pour réduire les surcapacités

jeudi 6 novembre 2014 09h21
 

FRANCFORT, 6 novembre (Reuters) - Lanxess a dit jeudi qu'il allait supprimer environ 1.000 emplois d'ici la fin 2016, soit environ 6% de ses effectifs, pour réagir aux surcapacités dans le segment du caoutchouc synthétique, dont il reste le numéro un mondial.

Dans le cadre de son programme de restructuration, le groupe chimique allemand vise à réduire ses coûts de 150 millions d'euros par an à compter de la fin 2016 et passera à ce titre 150 millions de charges exceptionnelles d'ici là. Sur cette enveloppe, environ 100 millions seront passés dans les comptes de cette année.

Lanxess a coupé dans ses dépenses d'investissement et de recherche et développement depuis l'arrivée en avril de son nouveau président du directoire Matthias Zachert, qui est aussi à la recherche de partenaires stratégiques.

Son activité principale de caoutchouc synthétique souffre de la faiblesse de la demande de pneus et de la concurrence asiatique.

Le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) est ressorti à 210 millions d'euros au troisième trimestre, en hausse de 12,3% et légèrement supérieur aux 208 millions attendus en moyenne par les analystes interrogés par Reuters.

Le groupe a confirmé son objectif d'un Ebitda ajusté compris entre 780 et 820 millions d'euros sur l'année contre 735 millions en 2013.

A la Bourse de Francfort, l'action Lanxess cède 1,87% à 41,15 euros vers 8h20 GMT en réaction à ces annonces. (Ludwig Burger, Marc Joanny pour le service français, édité par Véronique Tison)