Un conseiller d'UBS et 13 clients arrêtés en Israël

mercredi 5 novembre 2014 17h50
 

JERUSALEM, 5 novembre (Reuters) - Quatorze personnes dont un conseiller en patrimoine haut placé de la banque suisse UBS ont été interpellées en juin en Israël dans le cadre d'une enquête sur des comptes secrets à l'étranger, a annoncé le fisc mercredi.

Les 14 individus ont été relâchés sous caution peu après.

Ces arrestations n'ont été révélées que mercredi, par décision d'un tribunal qui avait été saisi par un journal. Aucun nom n'a été dévoilé.

Le conseiller d'UBS s'était rendu à Tel Aviv pour rencontrer des clients fortunés. Les autres personnes arrêtées étaient 12 Israéliens détenteurs de comptes à UBS, dont deux propriétaires d'une chaîne de cliniques à l'étranger, et le comptable de ce réseau de cliniques.

Un porte-parole d'UBS à Zurich a indiqué que la banque se renseignait sur cette affaire mais manquait encore de détails.

Israël est en train de renforcer la lutte contre l'évasion fiscale, dans le sillage des Etats-Unis où UBS et Credit Suisse ont écopé de lourdes amendes.

Le fisc a précisé avoir reçu des informations permettant d'établir que des milliers d'Israéliens détiennent des comptes en Suisse, où dorment des centaines de millions d'euros.

"On soupçonne que la grande majorité de cet argent n'est pas signalée aux autorités", a précisé le fisc. "L'enquête se poursuit et d'autres arrestations sont probables."

Le conseiller d'UBS arrêté était en possession de listes de centaines d'Israéliens détenteurs de comptes secrets en Suisse et se rendait fréquemment dans le pays pour rencontrer des clients désireux de ne pas laisser de traces.

Leumi, la deuxième banque israélienne, risque de son côté une amende allant jusqu'à 600 millions de dollars (480 millions d'euros) pour avoir aidé des clients américains à frauder le fisc entre 2002 et 2010. (Steven Scheer, Véronique Tison pour le service français)