UE-Londres paierait sa contribution supplémentaire par étapes

mercredi 5 novembre 2014 16h04
 

BRUXELLES, 5 novembre (Reuters) - Les ministres des Finances de l'Union européenne autoriseront probablement la Grande-Bretagne à payer en plusieurs versements, et sans intérêts, la contribution supplémentaire de 2,1 milliards d'euros réclamée à Londres par Bruxelles, a-t-on déclaré mercredi de source autorisée à Reuters.

Il n'est toutefois pas question de revoir à la baisse cette contribution supplémentaire au budget communautaire, calculée à la suite d'une révision de statistiques qui révèle une amélioration de l'état de santé de l'économie britannique, a-t-on ajouté.

Normalement, les Britanniques doivent verser cette somme avant le 1er décembre, ce que le Premier ministre David Cameron, confronté à la montée en puissance des eurosceptiques de l'UKIP, se refuse à faire.

De source autorisée à Bruxelles, on juge un compromis possible: Londres paierait cette contribution supplémentaire en plusieurs fois, chaque mois ou chaque trimestre, ou à un autre rythme, dans les mois à venir.

Aux termes de ce compromis, la Grande-Bretagne n'aurait pas à payer d'intérêts de retard.

Les ministres des Finances de l'UE, qui se retrouveront vendredi à Bruxelles pour tenter de régler le différend, devraient voter une modification des règles de versement des contributions au budget européen.

La France, l'Italie et l'Allemagne seraient favorables à un tel compromis, dit-on de source diplomatique. (Robin Emmott avec Alastair Macdonald; Guy Kerivel pour le service français)