Grèce-Le fonds bancaire peut être une ligne de crédit préventive

mercredi 5 novembre 2014 08h44
 

ATHENES, 5 novembre (Reuters) - La Grèce pourrait utiliser les 11,5 milliards d'euros restant encore dans le fonds de sauvetage de ses banques comme ligne de crédit préventive une fois que le pays sortira de son plan d'aide international, déclare Yannis Stournaras, le gouverneur de la banque centrale grecque.

"Si l'on met de côté un somme minimale qui doit rester (dans le fonds) comme matelas de sécurité face à des risques imprévus sur le système de crédit, l'essentiel de cette somme pourrait être utilisée comme ligne de crédit préventive et être retourné au Mécanisme européen de stabilité (MES)", dit-il dans le cadre d'un entretien au journal Ta Nea publié mercredi.

La Grèce veut sortir à la fin de cette année de son programme d'aide international mis en place par le Fonds monétaire international (FMI) et l'Union européenne.

Il y a moins d'un mois, le Premier ministre grec Antonis Samaris avait dit au parlement que la Grèce souhaitait s'affranchir du "programme" du FMI avec un an d'avance sur le calendrier initialement prévu, ajoutant qu'il ne jugeait pas nécessaire une assistance supplémentaire de la zone euro, la Grèce étant en mesure de se financer par elle-même.

Mais ces déclarations avaient effrayé les investisseurs et provoqué une envolée des rendements des obligations d'Etat grecques. Parallèlement, plusieurs responsables européens ont depuis conseillé à Athènes de solliciter une nouvelle ligne de crédit dite de "précaution".

Lors du Conseil européen qui s'est tenu fin octobre à Bruxelles, Antonis Samaras a précisé vouloir une sortie "prudente" du plan d'aide du pays. (George Georgiopoulos, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)