** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

mercredi 5 novembre 2014 07h58
 

PARIS, 5 novembre (Reuters) - Après deux séances de baisse, les principales
Bourses européennes sont attendues en hausse mercredi à l'ouverture, malgré un
nouvel indicateur chinois suggérant un ralentissement de la croissance de la
deuxième économie mondiale et une poursuite de la dégringolade des cours du
brut.
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien 
pourrait gagner jusqu'à 0,7% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,8% et
le FTSE à Londres 0,7%. 
    Malgré une bonne partie de la séance passée dans le rouge, la Bourse de
Tokyo a fini sur un gain de 0,44% pour évoluer à un pic de quelque sept ans.
Dopé par la décision, annoncée vendredi, de la Banque du Japon d'augmenter
significativement l'ampleur de son programme d'assouplissement quantitatif,
l'indice Nikkei a bondi de 8,2% au cours des trois dernières séances (la Bourse
de Tokyo était fermée lundi) pour se retrouver à un niveau d'avant la faillite
de Lehman Brothers.
    Sur le marché des changes, le dollar semble reprendre sa marche en avant
alors que les républicains ont conquis le Sénat lors des élections de mi-mandat
aux Etats-Unis, ce qui leur donne un contrôle total du Congrès. 
    Face à un panier de devises internationales, le billet vert se
rapproche de son pic de quatre ans, à 87,406, inscrit lundi. Contre le yen, il
est à deux doigts de son plus haut de sept ans, à 114,21 yens pour un dollar,
également enregistré lundi.
    Un temps soutenu par des informations faisant état de dissensions au sein de
la Banque centrale européenne (BCE), avec des membres de la BCE qui envisagent
d'interpeller le président de l'institut d'émission, Mario Draghi, sur son style
de management et sa communication, l'euro cède à nouveau du terrain face au
dollar.
    En Chine, la croissance du secteur des services a encore fléchi en octobre
en raison d'un ralentissement des nouveaux contrats, renforçant l'hypothèse d'un
ralentissement progressif de la croissance qui pourrait pousser le gouvernement
à prendre de nouvelles mesures de relance. 
    Cette statistique ne devrait guère être favorable aux cours du brut, la
Chine étant le deuxième consommateur mondial d'or noir après les Etats-Unis.
Après avoir plongé de 2,3% mardi, le cours du Brent perd encore 0,8% pour se
rapprocher des 82 dollars le baril. Depuis le début de l'année, ce cours est en
baisse de plus de 25%.
    Mardi, en raison du plongeon du brut, l'indice regroupant les valeurs
pétrolières et gazières européennes avait chuté de 3,85%, pesant lourdement sur
la cote. A Wall Street, le S&P 500 a également fini dans le rouge en raison de
la baisse des valeurs énergétiques.
    
 PRINCIPAUX INDICATEURS A L'AGENDA DU 5 NOVEMBRE 
 PAYS  GMT   INDICATEUR                     PÉRIODE     CONSENSUS  PRÉCÉDENT
 FR    08h50 PMI des services               octobre        ---       48,4
             PMI composite                                 ---       48,4
 DE    08h55 PMI Markit services (déf)      octobre        ---       55,7
             PMI composite (déf)                           ---       54,1
 ZE    09h00 PMI Markit services (déf)      octobre        ---       52,4
             PMI composite (déf)                           ---       52,0
 GB    09h30 PMI Markit services            octobre       58,5       58,7
 Ez    10h00 Ventes au détail               septembre    -0,8%       +1,2%
             sur un an                                   +1,2%       +1,9%
 US    13h15 Enquête emploi ADP             octobre      220.000     213.000    
 US    14h45 PMI Markit services (déf)      octobre        ---       57,3
             PMI Markit composite (déf)                    ---       59,0       
        
 US    15h00 ISM services                   octobre       58,0       58,6
  
 
   VALEURS À SUIVRE
    * LAFARGE a confirmé mercredi sa prévision d'une légère croissance
du marché mondial du ciment en 2014, après un troisième trimestre marqué par un
chiffre d'affaires et un Ebitda en léger recul en données publiées, mais en
hausse en données comparables. 
    
    * ALSTOM. Le gouvernement français a donné son feu vert mercredi à
l'américain General Electric pour son projet de rachat de 12,4 milliards
d'euros de l'essentiel des activités du groupe dans le secteur de l'énergie,
annonce un communiqué du ministre de l'Economie. Alstom a par ailleurs annoncé
une amélioration de ses marges dans le Transport au titre de son premier
semestre 2014-2015 et a fourni des prévisions à moyen terme pour ce pôle, sur
lequel il prévoit de se recentrer.  
    
    * ING GROUP a déclaré mercredi qu'il finirait le 7 novembre le
remboursement des aides publiques reçues en 2008 au plus fort de la crise
financière, s'ouvrant ainsi la possibilité de reprendre le versement d'un
dividende. Ce faisant, le groupe financier aura remboursé l'Etat avec six mois
d'avance. 
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)