DSM envisage de céder ses activités les plus cycliques

mardi 4 novembre 2014 12h27
 

AMSTERDAM, 4 novembre (Reuters) - Le groupe chimique néerlandais DSM a dit mardi se préparer à céder ou à scinder ses activités les moins performantes après avoir atteint ses objectifs de résultats au troisième trimestre en dépit des taux de change défavorables et d'une demande en berne pour son activité de nutrition.

DSM compte ainsi céder ou transférer dans des coentreprises ses activités de résines composite et de polymères intermédiaires, jugées trop cycliques.

Cette annonce fait gagner 2,02% au titre vers 11h25 GMT à la Bourse d'Amsterdam, à 49,97 euros, alors que l'indice local AEX se replie de 0,33%.

"Ces activités ne cadrent pas avec le portefeuille résilient que DSM est en train de construire. Nous cherchons à réduire notre caractère cyclique", a déclaré le directeur général Feike Sijbesma lors d'une conférence téléphonique avec les journalistes.

Il a précisé que les activités à scinder, qui incluent la production d'acrilonitrile et de caprolactam, avaient une valeur d'environ 1,5 à 2,0 milliards d'euros.

Des rumeurs ont circulé sur une possible OPA d'Evonik Industries sur DSM mais le groupe chimique allemand a fait savoir qu'l n'était pas pressé de réaliser des acquisitions.

Feike Sijbesma n'a pas souhaité commenter et a noté que DSM non plus n'envisageait pas d'acquisition majeure, préférant se focaliser sur ses performances opérationnelles.

Au troisième trimestre, le groupe a réalisé un bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) de 315 millions d'euros, en baisse de 8% sur un an, sur un chiffre d'affaires qui s'est tassé de 1% à 2,3 milliards d'euros.

Feike Sijbesma a dit s'attendre à atteindre les estimations des analystes sur l'ensemble de l'exercice mais il a mis en garde sur les taux de change et les incertitudes macroéconomiques. (Thomas Escritt, Véronique Tison pour le service français)