** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

mardi 4 novembre 2014 07h45
 

PARIS, 4 novembre (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont
attendues en légère baisse à l'ouverture mardi, dans le sillage du léger repli
de Wall Street et de la plupart des Bourses asiatiques, la conjoncture mitigée
en Chine et dans la zone euro continuant de peser sur le sentiment des
investisseurs.
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien 
pourrait perdre jusqu'à 0,2% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,1% et
le FTSE à Londres 0,2%. 
    Contre la tendance, la Bourse de Tokyo a poursuivi son bond en avant entamé
vendredi à la suite de la décision surprise de la Banque du Japon d'augmenter
significativement le volume de son programme d'assouplissement quantitatif.
    L'indice Nikkei, également porté par la décision du fonds de retraites
public d'allouer davantage de fonds à des actions japonaises, a encore pris
2,73% pour finir à 16.862,47 points, un plus haut de sept ans. Vendredi, il
s'était envolé de 4,8%. La place japonaise était restée fermée lundi pour cause
de jour férié. 
    En revanche, l'indice regroupant les places d'Asie et du Pacifique hors
Japon est en recul de 0,1%, à l'image du Dow Jones, qui a
terminé lundi sur une baisse de 0,14%.
    Des enquêtes menées auprès des directeurs d'achat publiés lundi ont confirmé
le ralentissement de l'économie chinoise, l'atonie de la croissance dans la zone
euro et la bonne santé de l'économie américaine.
    Cette configuration est un puissant facteur de soutien du dollar même si,
avant l'ouverture de l'Europe, le billet vert cédait un peu de terrain face à un
panier de devises internationales. Mais la devise américaine reste non
loin d'un pic de deux ans face à l'euro.
    La monnaie unique pâtit du sentiment des investisseurs que la Banque
centrale européenne (BCE) finira bien, au vu de la conjoncture déprimée et d'une
inflation dangereusement basse, par recourir elle aussi à un programme
d'assouplissement quantitatif.
    Les cours du brut sont repartis à la baisse en raison d'inquiétudes sur la
demande mondiale. Ils ont également été plombés par la décision de l'Arabie
saoudite, soucieuse de conserver ses parts de marché dans le premier
consommateur mondial de brut, de baisser le prix de l'or noir à destination des
Etats-Unis.
    
    PRINCIPAUX INDICATEURS A L'AGENDA DU 4 NOVEMBRE 
PAYS  GMT   INDICATEUR               PÉRIODE      CONSENSUS   PRÉCÉDENT
EZ    10h00 Prix à la production     septembre      inch.      -0,1%
            - variation annuelle                    -1,5%      -1,4%
US    13h30 Balance commerciale      septembre    -$40,0 mds  -$40,1 mds
      15h00 Commandes à l'industrie  septembre      -0,6%      -10,1%
 
    VALEURS À SUIVRE
    * L'ORÉAL a marqué le pas au troisième trimestre, signant sa plus
mauvaise performance depuis la récession de 2009, plombé par les
contre-performances de sa division de produits grand public en Europe de
l'Ouest, aux Etats-Unis et en Chine.    
    * SANOFI a annoncé lundi soir que les tests de phase 3 du vaccin
contre la dengue sévère de Sanofi Pasteur avaient révélé l'efficacité du
traitement que le groupe pharmaceutique espère mettre sur le marché au cours du
second semestre 2015.    
    * BMW a annoncé mardi confirmer ses prévisions 2014 à l'occasion
de la publication de résultats du troisième trimestre inférieurs aux attentes
des analystes financiers.    
    * HUGO BOSS a en revanche revu à la baisse ses prévisions 2014,
en raison d'un ralentissement économique à l'oeuvre en Europe.
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)