L'envoi du courrier électoral maintenu pour 130 millions d'euros

lundi 3 novembre 2014 18h14
 

PARIS, 3 novembre (Reuters) - Les députés français ont fait lundi une croix sur 130 millions d'euros d'économies en rétablissant l'envoi par La Poste, au domicile des électeurs, des documents électoraux des candidats aux élections départementales et régionales de 2015.

Le gouvernement avait décidé de supprimer cet envoi dans le cadre du projet de loi de finances (PLF) pour 2015, marqué par des économies pour lutter contre les déficits, mais les députés ont rétabli cette mesure à l'unanimité.

Tous les groupes ont déposé des amendements pour supprimer la dématérialisation de la propagande électorale - professions de foi et bulletins de vote - qui aurait été disponible en ligne dans chaque préfecture, sous-préfecture ou mairie.

Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement, a expliqué que le gouvernement cherchait à réaliser une économie de 130 millions d'euros.

Les députés ont par ailleurs entériné un amendement des écologistes qui maintient à son niveau le montant de l'aide publique aux partis politiques.

Le gouvernement voulait la réduire de 15%, soit dix millions d'euros, mais a finalement décidé de s'en remettre "à la sagesse" de l'Assemblée. (Emile Picy, édité par Yves Clarisse)