France-Tensions patronat-gouvernement autour du suivi des aides

lundi 3 novembre 2014 17h05
 

* Installation d'un comité de suivi des aides aux entreprises

* Le patronat appelé à assumer ses responsabilités

* Le Medef critique les "zigzags permanents" du gouvernement

PARIS, 3 novembre (Reuters) - Le Medef a appelé lundi le gouvernement à faire preuve de "cohérence" dans sa politique à la veille de l'installation, en présence de Manuel Valls et des partenaires sociaux, d'un "Comité de suivi des aides publiques aux entreprises et des engagements".

Sa mise en place intervient dans un contexte de tensions entre le gouvernement et le patronat, échaudé par la mise en oeuvre du compte pénibilité lié à la réforme des retraites et à la nouvelle obligation d'information en amont des salariés de tout projet de cession dans les PME.

L'épisode de l'amendement assujettissant certains dividendes perçus par des dirigeants d'entreprises à des cotisations sociales, voté à l'Assemblée mais que l'exécutif s'est engagé à retirer face au tollé provoqué, a alimenté encore le climat de méfiance entre les deux parties..

Accusé sur sa gauche de multiplier les cadeaux au patronat, le gouvernement entend insister mardi sur ce qu'il attend en matière d'investissements et d'emplois en échange des 41 milliards d'euros de baisses de cotisations et de fiscalité des entreprises prévues dans le cadre du "Pacte de responsabilité".

"Quand la nation tout entière consent un effort aussi important, il faut que les entreprises assument leurs responsabilités", a déclaré récemment à L'Obs Manuel Valls.

Le ministre des Finances Michel Sapin a invité de son côté dimanche le patronat à cesser "d'être dans une revendication qui se nourrit d'elle-même, pour être dans la mobilisation", avant de rappeler au président du Medef, Pierre Gattaz, sa campagne de communication en faveur de la création d'un million d'emplois.   Suite...