Bourse-AB Science bondit, données positives pour le masitinib

lundi 3 novembre 2014 12h12
 

PARIS, 3 novembre (Reuters) - AB Science s'envole lundi en Bourse et signe la plus forte hausse de l'indice CAC Mid & Small, amplifiant un rebond entamé vendredi (+4,54%) après la publication par le laboratoire pharmaceutique de données précliniques positives sur l'effet neuroprotecteur du masitinib, sa molécule vedette, sur des rats ayant subi un AVC (accident vasculaire cérébral).

"Les résultats ont montré que le masitinib réduit la taille de l'infarctus cérébral lié à l'AVC dans un modèle animal de l'AVC", selon AB Science. La molécule "pourrait être un bon candidat pour le développement futur de nouvelles stratégies neuroprotectrices, notamment dans le traitement de l'AVC ischémique aigu", a ajouté la société dans un communiqué diffusé jeudi soir.

Le masitinib est en développement dans de nombreuses indications neurologiques, dont la maladie d'Alzheimer et la sclérose en plaques (SEP) dans ses formes progressives.

Pour Portzamparc, qui réitère son conseil d'achat, "le masitinib pourrait permettre de mieux contrôler le passage de certains produits dans le cerveau et de prémunir les cellules nerveuses contre certains désordres. Cette démonstration chez l'animal relance le débat de l'action du masitinib dans les indications neurodégénératives (SEP, Alzheimer)."

"A ce stade, cela ne permet pas de conclure d'une efficacité chez l'homme mais cela étaie les mécanismes d'action du produit", ajoute le courtier spécialisé dans les petites et moyennes valeurs.

A 12h10, l'action AB Science gagne 14,67% à 9,77 euros dans un volume d'échanges représentant plus de 5 fois sa moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext.

Graphiquement, l'action a ouvert ce lundi un gap haussier à 8,75 euros pour aller combler un autre gap, baissier celui-là, ouvert le 8 octobre à 9,45 euros.

Depuis le début de l'année, AB Science perd encore 29% après une perte de 24,1% en 2013.

* Le communiqué d'AB Science :

bit.ly/1wrlGpD (Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez)