Démission de la présidente du Parti travailliste en Ecosse

samedi 25 octobre 2014 09h50
 

LONDRES, 25 octobre (Reuters) - La présidente du Parti travailliste en Ecosse, Johann Lamont, a annoncé samedi qu'elle quittait ses fonctions, fragilisant la formation d'opposition à quelques mois des élections législatives prévues en mai 2015 en Grande-Bretagne.

Dans un entretien au Daily Record, Lamont précise que sa décision prend effet immédiatement, un peu plus d'un mois après la défaite des partisans de l'indépendance lors du référendum organisé en Ecosse.

Johann Lamont, en poste depuis 2011, dénonce les critiques qui lui ont été adressées en interne et reproche à la direction du Parti travailliste conduit par Ed Miliband de ne pas avoir voulu accorder plus d'autonomie à sa branche écossaise.

Selon elle, certains "dinosaures" du Parti travailliste qui siègent au parlement de Westminster "ne comprennent pas les enjeux politiques auxquels ils doivent faire face".

"Je démissionne afin que le débat dont notre pays a besoin puisse avoir lieu", précise-t-elle.

Ce départ fait suite à la démission d'Alex Salmond, patron du Parti national écossais (SNP), qui avait fait campagne en faveur de l'indépendance lors du référendum du 18 septembre.

Travaillistes et conservateurs avaient fait cause commune lors de ce scrutin en faveur d'un maintien de l'Ecosse dans le Royaume-Uni.

Les travaillistes bénéficient d'une solide implantation en Ecosse. Lors des élections de 2010, ils avaient obtenu 41 des 59 sièges parlementaires en jeu.

Un soutien du SNP à Ed Miliband sera l'une des clés des élections de mai 2015 si le chef de file des travaillistes veut remporter le scrutin et devenir Premier ministre.

(William Schonberg; Pierre Sérisier pour le service français) ;))