UniCredit négocie avec Prelios-Fortress sur sa "bad bank"-sces

vendredi 24 octobre 2014 20h20
 

MILAN, 24 octobre (Reuters) - UniCredit est engagée dans la phase finale des discussions sur la vente de sa filiale de gestion de créances douteuses, a-t-on appris vendredi de deux sources proches du dossier, une cession qui doit permettre au groupe de renforcer son bilan et de dégager des capacités de prêt supplémentaires.

La première banque italienne par les actifs est entrée en discussions exclusives avec un consortium regroupant le gestionnaire d'actifs américain Fortress Investment Group et l'italien Prelios concernant UniCredit Credit Management Bank (UCCMB), ont dit les sources.

L'opération pourrait se conclure pour plus de 600 millions d'euros.

L'une des sources a expliqué qu'UniCredit souhaitait conclure un accord "dans un délai raisonnable".

UniCredit a préféré le tandem Fortress-Prelios à un autre consortium emmené par Lone Star.

Fortress-Prelios rachètera à UniCredit 98% d'UCCMB et une partie d'un portefeuille de créances douteuses d'un montant de 3,4 milliards d'euros, ont ajouté les sources.

UCCMB gère plus de 40 milliards d'euros de prêts non-performants, dont 20% détenus par UniCredit, le reste relevant d'autres banques et de plusieurs autres sociétés. L'entreprise, dont le siège est à Vérone, emploie plus de 700 personnes.

La direction d'UniCredit et un haut dirigeant de Fortress ont assuré que la cession n'aurait pas d'impact sur les salariés mais les syndicats sont opposés à l'opération. (Gianluca Semeraro et Francesca Landini,; Marc Angrand pour le service français)