24 octobre 2014 / 07:58 / dans 3 ans

Chine/Indicateurs-Taux de chômage urbain stable à fin septembre

PEKIN, 24 octobre (Reuters) - Les indicateurs économiques de la Chine publiés ce mois-ci:

* TAUX DE CHÔMAGE INCHANGÉ DANS LES VILLES

24 octobre - Le taux de chômage dans les zones urbaines est ressorti à 4,07% à fin septembre, contre 4,08% à fin juin, a annoncé vendredi le ministère du Travail.

Sur les neuf premiers mois de l‘année, la Chine a créé un total de 10,82 millions d‘emplois, selon un communiqué.

Cette donnée est plutôt rassurante pour les autorités étant donné la multiplication de signes de faiblesse dans certains pans de l‘économie, notamment l‘immobilier.

Toute détérioration du marché du travail serait une source d‘inquiétude pour Pékin, soucieux avant tout de stabilité sociale.

Le gouvernement vise un taux de chômage dans les villes inférieur à 4,6% sur l‘ensemble de l‘année, comme en 2014.

Nombre d‘économistes pensent cependant que le chiffre réel est peut-être plus élevé en raison de la difficulté à prendre en compte les nombreux travailleurs migrants du pays.

Le Bureau national de statistiques a commencé à mettre un point une nouvelle mesure du taux de chômage dans les villes afin de tenir compte de ce phénomène. Il ne l‘a pas encore publié mais d‘après les médias chinois ce nouvel indicateur fait ressortir un taux de chômage à 5,05% en juin.

* CINQUIÈME MOIS DE BAISSE DES PRIX IMMOBILIERS EN SEPTEMBRE

24 octobre - Les prix immobiliers ont reculé en septembre pour le cinquième mois consécutif, effaçant leur hausse sur un an et attestant du ralentissement du marché immobilier chinois.

Les prix moyens ont diminué de 1,3% par rapport à septembre 2013. Il s‘agit de la première baisse sur un an depuis novembre 2012, selon un indice pondéré calculé par Reuters à partir des données du Bureau national des statistiques.

Sur un mois, les prix ont reculé de 1,0 en septembre, après 1,1% en août et 0,9% en juillet.

Les prix des logements neufs ont reculé dans 69 des 70 grandes villes sur lesquelles porte l‘enquête du Bureau des statistiques, contre 68 en juillet.

* INDICE PMI HSBC MANUFACTURIER À 50,4 EN OCTOBRE

23 octobre - La croissance de l‘activité manufacturière a été un peu plus soutenue en octobre grâce à une hausse des commandes intérieures et à l‘export, selon l‘indice provisoire publié jeudi par la banque HSBC.

L‘indice flash HSBC/Markit des directeurs d‘achats du secteur manufacturier s‘est établi à 50,4 contre 50,2 en septembre en lecture définitive, alors que les économistes interrogés par Reuters l‘attendaient à 50,3.

La barre des 50 sépare l‘expansion de la contraction.

* LA PRODUCTION INDUSTRIELLE MEILLEURE QU‘ATTENDU

21 octobre - La production industrielle chinoise a augmenté de 8,0% sur un an en septembre, en rebond après un plus bas de six ans en août (+6,9%), selon des données publiées mardi.

Ce chiffre est aussi supérieur à la moyenne des anticipations des économistes interrogés par Reuters (+7,5%).

Les investissements en actifs fixes en zones urbaines ont en revanche été plus faibles qu‘attendu, avec une hausse de 16,1% sur les neuf premiers mois de l‘année contre +16,5% sur les huit premiers mois et un consensus de +16,3%.

Chiffre décevant également pour les ventes au détail, qui ont augmenté de 11,6% sur un an en septembre, après +11,9% en août. Les économistes attendaient en moyenne +11,8%.

Tableau de la production industrielle

Tableau des ventes au détail

Tableau investissements en actifs fixes

* CROISSANCE DE 7,3% AU T3, LA PLUS BASSE EN SIX ANS

21 octobre - L‘économie chinoise a crû au troisième trimestre 2014 à son rythme le plus faible depuis près de six ans, nouvelle illustration du ralentissement progressif de la deuxième économie mondiale.

Alors que l‘essoufflement du secteur immobilier pèse sur le secteur manufacturier et l‘investissement, la croissance du produit intérieur brut (PIB) n‘a été que de 7,3% en rythme annuel de juillet à septembre, selon le Bureau national des statistiques, après 7,5% au deuxième trimestre.

La Chine n‘avait pas connu un chiffre aussi bas depuis les 6,6% du premier trimestre 2009, lorsqu‘elle avait subi le contre-coup de la crise financière mondiale, ce qui pourrait selon les analystes ouvrir la porte à de nouvelles mesures de soutien à l‘économie, voire à une baisse des taux d‘intérêt.

La croissance du PIB a néanmoins été légèrement supérieure au consensus des économistes interrogés par Reuters, qui tablaient sur +7,2%.

Développement

* LE CRÉDIT BANCAIRE SE REDRESSE EN SEPTEMBRE

16 octobre - Les banques chinoises ont octroyé en septembre pour 857,2 milliards de yuans (109 milliards d‘euros) de nouveaux prêts selon des chiffres communiqués jeudi par la banque centrale qui laissent espérer une reprise du crédit après les craintes d‘un brutal coup de froid pendant l‘été.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un total compris entre 730 et 735 milliards de yuans.

La masse monétaire M2 a augmenté de 12,9% sur un an, conformément aux attentes, tandis que les réserves de change - les plus importantes du monde - ont diminué légèrement à 3.890 milliards à fin septembre contre 3.990 milliards à fin juin.

* L‘INFLATION EN SEPTEMBRE À UN PLUS BAS EN PRÈS DE CINQ ANS

15 octobre - L‘inflation des prix à la consommation a ralenti en septembre à un niveau jamais vu depuis près de cinq ans.

D‘après les chiffres publiés par le Bureau national des statistiques, l‘indice des prix a progressé de 1,6% en septembre par rapport à septembre 2013.

En août, l‘inflation annuelle était de 2%.

* L‘EXCÉDENT COMMERCIAL À 31 MDS DE DOLLARS EN SEPTEMBRE

13 octobre - Les exportations ont progressé plus vite qu‘attendu en septembre tandis que les importations s‘amélioraient de façon inattendue, portant l‘excédent commercial à 31 milliards de dollars.

D‘après les statistiques des douanes, les exportations ont augmenté de 15,3% par rapport à septembre 2013 quand le marché tablait sur une hausse de 11,8%.

Du côté des importations, la hausse est de 7% quand les analystes interrogés par Reuters s‘attendaient à recul de 2,7%

* L‘INDICE HSBC DES SERVICES EN DEÇÀ DU PIC DE 17 MOIS D‘AOÛT

8 octobre - La croissance du secteur des services s‘est tassée en septembre, attestant à son tour d‘un ralentissement de l‘économie chinoise susceptible de pousser Pékin à prendre de nouvelles mesures de relance.

L‘indice PMI HSBC/Markit a reculé à 53,5 en septembre contre un pic de 17 mois de 54,1 en août.

Le sous-indice des nouveaux contrats a fléchi à 53,2 en septembre contre un plus haut de 19 mois de 53,9 en août mais les sous-indices de l‘emploi et des conditions d‘activité ont progressé.

Le secteur tertiaire a représenté 46,1% du PIB en 2013, dépassant pour la première fois le secteur secondaire.

* L‘INDICE PMI OFFICIEL DES SERVICES EN LÉGÈRE BAISSE

3 octobre - La croissance de l‘activité dans le secteur des services a légèrement ralenti en septembre, à son rythme le plus faible en huit mois, après une contraction des nouvelles commandes, montrent vendredi les résultats de l‘enquête officielle réalisée auprès des directeurs d‘achat du secteur.

L‘indice PMI pour le secteur non manufacturier a baissé à 54,0 en septembre contre 54,4 en août, tout en restant nettement en territoire de croissance, selon les chiffres du bureau national des statistiques. La barre de 50 sépare la contraction de la croissance de l‘activité.

* L‘INDICE PMI MANUFACTURIER STABLE À 51,1 EN SEPTEMBRE

1er octobre - Le secteur manufacturier s‘est stabilisé en septembre mais reste atone, attestant que la deuxième économie mondiale a du mal à trouver un second souffle.

L‘indice des directeurs d‘achats (PMI) est ressorti à 51,1 en septembre comme en août contre 51,0 attendu, a annoncé le Bureau national de la statistique mercredi. Au-dessus de 50, il témoigne d‘une croissance du secteur manufacturier.

Cette statistique tombe au lendemain de la décision prise par la Chine de baisser les taux hypothécaires pour la première fois depuis 2008 afin de redonner du tonus à son économie.

Le sous-indice des commandes nouvelles a été de 52,2 contre 52,5 en août et celui des nouvelles commandes à l‘exportation a progressé à 50,2. Le sous-indice de l‘emploi est inchangé à 48,2.

Pékin vise un taux de croissance de 7,5% cette année mais une série de statistiques en demi-teinte amène beaucoup d‘analystes à penser que l‘objectif ne sera pas atteint.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below