La France ne fera pas plus d'économies que prévu en 2015-Hollande

vendredi 24 octobre 2014 02h22
 

BRUXELLES, 24 octobre (Reuters) - La France ne fera pas plus que les 21 milliards d'euros d'économies prévues l'an prochain, a déclaré vendredi François Hollande, confirmant que la Commission européenne avait demandé des précisions à la France sur son projet de budget.

Il a ajouté lors d'un point presse en marge du Conseil européen que des moyens pouvaient cependant être trouvés pour réduire davantage le déficit structurel, qui gomme l'impact de la conjoncture, évoquant des façons de "mieux calculer certaines dépenses".

"21 milliards d'euros d'économies, c'est ce qu'on a présenté au Parlement, on doit en rester là", a-t-il déclaré. "On n'ira pas au delà."

"Après, on peut chercher d'autres moyens pour atteindre des objectifs qui sont ceux du déficit structurel", a poursuivi le président français.

La France n'avait pour l'instant pas confirmé avoir comme l'Italie et l'Autriche reçu une demande d'information de la Commission européenne sur son projet de budget 2015.

"Plusieurs lettres ont été envoyées, c'est la procédure d'ailleurs pour qu'il puisse être fourni un certain nombre de précisions", a dit François Hollande, précisant par la suite qu'une seule lettre avait été envoyée à la France et d'autres à d'autres pays.

"Cette lettre n'avait pas de grande signification au-delà de demander un certain nombre d'informations et de précisions. Et de toute manière il faudra donner notre réponse à la fin de la semaine, ce que nous ferons", a-t-il ajouté, "mais le dialogue se poursuit dans de très bonnes conditions".

Au lieu de réduire le déficit public à 3% du PIB l'an prochain comme elle s'était engagée à le faire, la France prévoit désormais qu'il atteindra 4,3% et que son déficit structurel sera réduit de 0,2 point au lieu de 0,8. (Jean-Baptiste Vey, édité par Mathilde Gardin)