Le papetier italien Fedrigoni renonce à son IPO

jeudi 23 octobre 2014 20h27
 

MILAN, 23 octobre (Reuters) - Le papetier italien Fedrigoni a annoncé jeudi renoncer à son projet d'introduction en Bourse, allongeant ainsi la liste des prétendants à une cotation obligés de revoir leurs plans en raison de la volatilité des marchés.

Dans un communiqué, le groupe de Vérone explique cette décision par la détérioration des conditions de marché durant la période de son offre publique de vente (IPO) qui clôturait jeudi mais il ajoute qu'une entrée en Bourse demeure un objectif stratégique.

En début de mois, deux sociétés italiennes, le groupe de cosmétiques Intercos et le portail internet Italiaonline, avaient également renoncé à des projets d'IPO, tout comme le groupe de construction français Spie.

Fedrigoni, qui produit entre autres du papier servant à la fabrication de billets de banque, comptait mettre en Bourse jusqu'à 35% de son capital et le prix envisagé (5,50-7,00 euros) le valorisait à quelque 654 millions d'euros en haut de fourchette.

Un banquier proche de l'OPV a dit douter que Fedrigoni retente sa chance rapidement malgré son potentiel de croissance et le prix raisonnable qui selon lui était proposé aux investisseurs. "Je crois qu'on peut dire au revoir aux IPOs pour cette année", a-t-il ajouté.

Le groupe de télévision Rai prévoit toujours de mettre en Bourse sa filiale de réseaux Rai Way d'ici la fin de l'année, tout comme le distributeur Oviesse.

BNP Paribas et UniCredit Corporate & Investment Banking étaient les coordinateurs globaux de l'IPO de Fedrigoni. (Stephen Jewkes, Véronique Tison pour le service français)