LEAD 1-J&J dit accélérer la mise au point d'un vaccin Ebola

mercredi 22 octobre 2014 14h15
 

(Actualisé avec collaboration laboratoires)

LONDRES, 22 octobre (Reuters) - Le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson a annoncé mercredi son intention d'accélérer la mise au point d'un vaccin contre la fièvre Ebola, qui a tué plus de 4.500 personnes, et s'est dit prêt à collaborer avec ses concurrents.

Johnson & Johnson souhaite parvenir à une production d'au moins un million de doses en 2015, dont 250.000 devraient être disponibles dès le mois de mai.

J&J déclare qu'il testera son vaccin dès le début du mois de janvier sur des volontaires en Europe, aux Etats-Unis et en Afrique, et qu'il dépensera 200 millions de dollars pour en accélérer le développement.

Le géant pharmaceutique américain est par ailleurs en contact avec le britannique GlaxoSmithKline, qui a pour sa part lancé des essais cliniques sur son produit.

Les deux entreprises se soutiendront dans leur travail respectif et pourraient combiner leurs vaccins s'il faut, a annoncé le directeur de la recherche pharmaceutique de J&J.

"J'ai parlé avec (le directeur général de GSK) Andrew Witty à plusieurs reprises ces derniers jours en tant que collègue, concernant le moyen de parvenir à une solution", a déclaré Paul Stoffels. "Il se pourrait même que nous ayons à combiner nos vaccins."

Aucun vaccin n'a encore prouvé son efficacité contre la fièvre Ebola, qui frappe l'Afrique de l'Ouest depuis mars entraînant la plus important épidémie depuis la découverte du virus en 1976.

Le produit de J&J a été élaboré avec la collaboration des instituts américains de santé (HIS) et il s'appuie sur une technologie de la société danoise Bavarian Nordic.

Outre GlaxoSmithKline, le laboratoire NewLink Genetics , a également lancé des essais cliniques. (Ben Hirschler, Bertrand Boucey et Agathe Machecourt pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)