** LE POINT SUR LES MARCHÉS à l'ouverture des Bourses en Europe **

mercredi 22 octobre 2014 09h53
 

PARIS, 22 octobre (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont débuté
sur une note de prudence mercredi, en l'absence de nouveaux catalyseurs pour
prolonger leur rebond de la veille.
    À Paris, le CAC 40 avance de 3,45 points ou 0,08% à 4.084,69 points
après 45 minutes d'échanges. Le Dax-30 gagne 0,42% à Francfort mais le
FTSE-100 cède 0,16% à Londres, plombé par British American Tobacco.
    L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,02% et le
FTSEurofirst 300 0,11% après leurs gains de plus de 2% mardi.
    Le bond de 2% du S&P-500 à Wall Street et celui de plus de 2,6% de la Bourse
de Tokyo ne suffisent pas à perpétuer l'élan haussier de mardi puisqu'ils ne
faisaient que répliquer la hausse des marchés européens, eux-mêmes dopés par une
information de Reuters selon laquelle la Banque centrale européenne pourrait
décider de racheter des obligations d'entreprises pour soutenir l'économie de la
zone euro. 
    Les livraisons du jour en matière de résultats de sociétés sont par ailleurs
contrastées, avec de bonnes surprises mais aussi des déceptions.
    A compter de mardi soir, seulement 9% des entreprises du Stoxx 600 
avaient publié leurs résultats du troisième trimestre mais parmi elles 65% ont
atteint ou dépassé le consensus, selon les données de Thomson Reuters Starmine.
    Mercredi, c'est ABB qui se distingue après ses résultats, marqués
par une hausse plus forte que prévu de son carnet de commandes.
Le groupe d'ingéniérie suisse gagne 2,5% pour signer la meilleure performance du
Stoxx 50.
     A Paris, PSA Peugeot Citroën (+2,3%) et Valeo (+2,4%)
voient aussi leurs publications saluées. . 
    Les résultats décevants du jour sont à mettre au compte de Yara, et
British American Tobacco sanctionnés par des reculs de 4%. Bic 
subit le même sort (-6,4%) à Paris après avoir manqué le consensus.
    Sur le marché des changes, l'euro s'est stabilisé à un peu plus de 1,27
dollar après sa baisse de la veille et le dollar/yen est également peu changé
autour de 106,90 dans l'attente des chiffres américains de l'inflation de
septembre, à 12h30 GMT.
    Le baril de Brent, en hausse de 0,2% à 86,42 dollars, poursuit sa remontée
progressive après son plus bas de quatre ans touché la semaine dernière à 82,60
dollars.  
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)