Shell signe des accords de cession d'actifs nigérians

mardi 21 octobre 2014 19h04
 

LONDRES, 21 octobre (Reuters) - Royal Dutch Shell a signé des accords de cession de la totalité des actifs pétroliers nigérians qu'il avait mis en vente à la suite d'un examen de son activité dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, a déclaré un porte-parole mardi.

Comme beaucoup de ses homologues, le pétrolier anglo-néerlandais s'est lancé dans une vaste opération de réduction des coûts. Il a choisi de produire moins de pétrole terrestre au Nigeria, une activité qui souffre entre autres de vols multiples et de problèmes de sécurité et qui devient de plus source croissante de contentieux juridiques.

Ces actifs sont la participation de 30% de Shell dans les concessions OML 18, 24, 25 et 29 et l'oléoduc terrestre Nembe Creek Trunk Line (NCTL), le principal du pays.

Shell ajoute qu'en concertation avec ses associés Total et Eni, il a également signé la vente de leur participation de 45% dans OML 18 à un consortium emmené par le canadien Mart Resources. La reste de la concession est propriété de la compagnie pétrolière publique nigériane.

La valeur de ces opérations n'a pas été dévoilée. En août, le Financial Times rapportait que Shell était prêt de vendre ces gisements à des intervenants locaux pour cinq milliards de dollars.

L'action Shell a terminé en hausse de 3% en Bourse de Londres. (Ron Bousso, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)