Wall Street ouvre en hausse avec les technologiques

mardi 21 octobre 2014 15h47
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

NEW YORK, 21 octobre (Reuters) - Wall Street a ouvert en hausse mardi après une salve de résultats trimestriels, le marché saluant notamment les performances d'Apple et Texas Instruments, deux composantes du Nasdaq.

L'indice Dow Jones gagne 63,36 points, soit 0,39%, à 16.463,03. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,79% à 1.919,01 et le Nasdaq Composite, à forte pondération technologique, prend 1,09% à 4.363,11.

Le S&P-500, en hausse de 2,2% depuis jeudi, s'oriente vers une quatrième séance de gains d'affilée après une séquence de quatre semaines consécutives de baisse qui l'ont ramené à quelque 10% en deçà de son niveau record touché en septembre.

Apple avance de 2,9% après avoir publié lundi soir des résultats supérieurs aux attentes grâce à une hausse des ventes d'iPhone, dopées par le lancement de l'iPhone 6 en septembre, et d'ordinateurs Mac. Le groupe prévoit un solide trimestre à la faveur des fêtes de fin d'année. et

En vue également, Texas Instruments, qui a publié un chiffre d'affaires trimestriel en hausse et supérieur au consensus, s'adjuge 1,8%.

United Technologies et Travelers, deux composantes du Dow Jones, prennent respectivement 1,0% et 0,7% après avoir fait état d'une hausse de leur bénéfice net trimestriel.

A contrario, Coca-Cola, McDonald's et Verizon Communications baissent dans la foulée de leurs résultats, le géant des boissons non-alcoolisées et celui de la restauration rapide ayant fait état d'une baisse de leurs bénéfices. Coca-Cola perd 5,4%, McDonald's 0,4% et Verizon, dont le chiffre d'affaires a cependant progressé, 0,2%. et

Lockheed Martin, premier fournisseur du Pentagone, abandonne 4,3% après avoir annoncé une baisse de son chiffre d'affaires trimestriels et un recul des marges d'exploitation de chacune de ses cinq divisions.

Dans le rouge également, Chipotle cède plus de 4%. La chaîne de restaurants, dont les ventes comparables ont grimper de pratiquement 20% sur le trimestre, pâtit de la perspective que cette folle croissance ne durera pas éternellement.

Reléguées au second plan par la saison des résultats, les craintes sur la santé de l'économie mondiale demeurent toutefois. L'économie chinoise a crû au troisième trimestre 2014 à son rythme le plus faible depuis le premier semestre 2009, nouvelle illustration du ralentissement progressif de la deuxième économie mondiale. (Ryan Vlastelica, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)