PORTRAIT-Margerie, un patron atypique qui incarnait Total

mardi 21 octobre 2014 13h52
 

* Une exception dans un monde d'ingénieurs et de polytechniciens

* Un PDG plus proche de Valls que de Sarkozy

* Un réseau de relations internationales sans égal

par Emmanuel Jarry

PARIS, 21 octobre (Reuters) - Rarement un patron du CAC 40 aura recueilli autant d'éloges, droite et gauche confondues, que le PDG de Total Christophe de Margerie, patron atypique d'un groupe pourtant souvent critiqué, mort dans la nuit de lundi à mardi à 63 ans dans un accident d'avion à Moscou.

La carrière de ce Cyrano d'industrie, truculent, amateur de bonne chère et d'alcools forts, visage rond et jovial barré par une épaisse moustache en brosse, se confond avec le cinquième groupe pétrolier du monde, qu'il n'avait de cesse de défendre contre les attaques dont Total était la cible en France même.

"Finalement, travailler en France c'est tellement chiant qu'on ferait mieux de travailler avec des étrangers", confiait récemment à Reuters cet inépuisable globe-trotter, avec le franc-parler à la limite du cynisme qu'il affectionnait.

Ce bourreau de travail charismatique, prêt à refaire le monde des heures durant et surnommé "Big Moustache" par ses cadres, défendait cependant une forme de patriotisme économique.

Il demandait ainsi en 2011 avec 15 autres patrons l'instauration d'une "contribution exceptionnelle" des Français les plus favorisés à la réduction des déficits publics.   Suite...